Usines textiles de Doullens

Trois usines fondées en 1847 et 1902

Deux des filatures ont cessé leur activité dans les années 1970. La filature de jute et corderie Saint Frères, très endommagée lors de la première guerre mondiale, n’a pas été reconstruite.

Doullens, rue de Rouval .


- Doullens, filature hydraulique Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ Phot'R,1988

Implantée sur un site documenté dès 1810, la filature hydraulique est connue en 1847 sous le nom de Vve Bocking dit Sydenham.

De cette période date probablement la construction du logement patronal.

En 1870, l’usine employait 218 ouvriers, dont 38 enfants.

Entre 1892 et 1895, filature et retorderie de coton passe sous la direction de Victor Sydenham, qui fait construire les deux grands corps de bâtiments à étages carrés, ainsi que l’atelier de fabrication en sheds.

En 1939, l’usine qui employait encore 282 ouvriers, devient la filature de coton (fil à coudre et à repriser) du groupe Thiriez Cartier Bresson, puis Dollfus Mieg. Elle a été agrandie au milieu du XXe siècle.

Au cours des années 1970, les locaux ont été affectés à une fabrique de produits chimiques. 

Doullens, 1 route d’Abbeville


- Doullens, filature et tissage de jute Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ B.Dufournier,1987

Filature et tissage de jute fondés en 1897 par Théodore Sueur, usine d’abord dotée de métiers à filer, puis complétée d’un tissage pour les toiles d’emballage

Le logement patronal porte la date 1898. Depuis la cessation d’activité, en 1976, les locaux ont été divisés en divers ateliers. 

Doullens, rue des Neuf Moulins


- Doullens, filature et tissage de jute Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ B.Dufournier,1991

Le filature de jute et corderie Saint Frères a été construite à Doullens en 1902.

Très endommagée par les bombardements de la deuxième guerre mondiale, l’usine n’ a pas été rétablie. Elle a été transformée en coopérative agricole La Doullennaise et agrandie au milieu du XXe siècle. 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.