Usines à la campagne

Les usines picardes en milieu rural

Il existe des dizaines d’usines au milieu des champs de Picardie ou dans les petits bourgs. Ces implantations permettent aux industriels de trouver des terrains à bas prix, à la population rurale de se maintenir et à des industries plus diversifiées de se réimplanter après le sinistre de l’industrie textile et la concentration de l’industrie sucrière.

Les usines en milieu rural de l’Oise

En plein champ, usine d’Avrechy, plastiques thermoformés


Usine de plastiques thermoformés, Avrechy Crédits : CRDP d'Amiens

L’usine, récente, a été créée en plein milieu rural, à mi-chemin des villes de Clermont et de Saint-Just.

Elle a trouvé là, à bas prix, un vaste espace, d’accès aisé pour ses salariés comme pour les camions de livraison, tout près des autoroutes A1 et A16.

Elle emploie 150 personnes à la réalisation de moules en plastiques thermoformés.

Usine Cornilleau à Bonneuil


Usine Cornillau, Bonneuil Crédits : CRDP d'Amiens

En plein plateau picard, entre Amiens et Beauvais, au milieu des champs de blé se dressent les bâtiments de l’usine Cornilleau où cinquante personnes fabriquent des tables de ping-pong mondialement réputées.

Cornilleau conçoit et fabrique, depuis 1946, des tables de ping-pong, des raquettes, des balles et des accessoires.
La petite scierie familiale de Bonneuil les Eaux, dans l’Oise, a évolué. Au fil des années, Cornilleau est devenu leader du ‘marché pongiste’ en France, et propose toute une gamme de tables innovantes (ergonomie et sécurité), à l’origine d’un fort développement. D’innovation en innovation, les tables Cornilleau sont devenues de plus en plus performantes, et résistantes à toutes conditions climatiques.
En ce qui concerne les raquettes, leur design (unique) favorise l’ergonomie et procure une très bonne prise en main
Le plus de Cornilleau ? Des processus de fabrication très efficaces et des contrôles de qualité soignés garantissent la qualité jusqu’à son moindre détail.
Toutes les produits Cornilleau sont fabriqués en France.

Usine Yves Saint-Laurent à Lassigny


Usine Yves Saint-Laurent, Lassigny Crédits : CRDP d'Amiens

Des activités, jadis très parisiennes, comme la fabrication de parfums, ont été récemment implantées dans les campagnes picardes.

Telle cette usine installée dans un petit chef-lieu de canton rural qui produit divers parfums et produits cosmétiques de luxe, les stocke et les distribue.

Proximité immédiate de l’autoroute A1, faible éloignement de Paris, environnement agréable des grandes forêts du sud de la Picardie, vastes terrains disponibles à faible coût, présence d’une main-d’oeuvre féminine sérieuse et peu coûteuse motivèrent ce choix d’implantation. L’usine emploie 700 salariés.

Usine Airelec à Esquennoy


Usine Airelec, Esquennoy Crédits : CRDP d'Amiens

À Esquennoy, sur le plateau picard, quelques exploitations dont on remarque les batiments, exploitent des parcelles de taille moyenne (1 à 3 ha) semées en blé (vert sombre), en orge (vert clair), en betteraves (vert laissant entrevoir le sol beige) et, près du village, quelques pâtures.

En haut à droite : l’usine Airelec qui emploie 170 personnes à la fabrication de convecteurs électriques. 

Usines en milieu rural dans l’Aisne

Usine de construction électrique à Bohain


Usine de câbles électriques, Bohain Crédits : CRDP d'Amiens

Propriété d’une filiale de la firme Alcatel qui possède deux autres usines de ce type dans l’Oise (à Montataire et à Paillart) celle-ci emploie cent soixante-dix personnes à la production de câbles électriques divers.

Bohain, 7 000 habitants, apparaît bien placée au nord de la Picardie sur la grande voie ferrée Paris-Saint-Quentin-Charleroi-Namur-Liège-Ruhr.

Usine Materne à Boué-en-Thiérache


Usine Materne, Boué-en-Thiérache Crédits : CRDP d'Amiens

La confiturerie de la Thiérache à Boué date de 1881.

Depuis 2006, Materne appartient au groupe MOM composé des sociétés Mont Blanc et Materne.

Usines en milieu rural dans la Somme

Usine Sapsa Bedding, ex- Pirelli à Saleux


Usine Sapsa-Bedding (ex-Pirelli), Saleux Crédits : CRDP d'Amiens

La Selle, comme la plupart des rivières picardes, vit s’édifier sur ses rives, au XIXe siècle, un chapelet d’usines pour la plupart textiles.

Après la crise du textile, ces usines devinrent des friches.

Certaines ont été réaménagées, accueillent de nouvelles activités : petite métallurgie, entrepôts...

D’autres, rasées, sont remplacées par des bâtiments modernes : ainsi à Saleux, Sapsa Bedding, ex- Pirelli, fabrique des matelas en mousse (la cheminée blanche à l’arrière-plan est celle de ces nouveaux ateliers). 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Désiré Emmanuel (CRDP d’Amiens)

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.