Trouille, Clovis

Peintre (1889-1972)

Le Dounier Rousseau du surréalisme revendique son amateurisme. Admirateur de Sade, autodidacte et libertaire, Clovis Trouille réalise des tableaux érotiques et anticléricaux.



Le clown lyrique

Clovis Trouille est né en 1889 à Charmes, près de [La Fère], dans l’Aisne. Son vrai prénom est Camille mais, passionné par le Moyen-Age, il préféra Clovis. Il s’inscrivit aux Beaux Arts d’Amiens puis travailla comme peintre maquilleur dans une entreprise de mannequins pour vitrines à Paris.

Mobilisé en 1912, il fait la guerre pendant quatre ans et participe notamment à la bataille des Ardennes. Il en ressortira animé d’une colère qui rejaillit sur son œuvre.

Admirateur de Sade, autodidacte et libertaire, Clovis Trouille réalise des tableaux érotiques et anticléricaux : il place des personnages dans des situations oniriques et symboliques, avec un style plus réaliste que les autres surréalistes tels que Dali (Trouille qualifiait son travail de « super réaliste »). La seule exposition publique qui lui fut consacrée de son vivant fut interdite aux moins de dix-huit ans.

Il revendiqua toute sa vie son amateurisme : « Il faut gagner de l’argent pour pouvoir vivre et peindre, mais jamais peindre pour gagner de l’argent. Un tableau fait seulement pour la vente est raté d’avance. »

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.