Sucrerie de Trosly-Loire

Fondée en 1850

La sucrerie est citée pour ses innovations dans un traité de la fin du XIXe siècle. La première guerre mondiale la dévaste entièrement. Elle ne reprendra pas son activité.


Sucrerie de Trosly-Loire - Collection particulière, Pascal Koscielniak

En 1850, Lemoine-Théry et Cie fonde une sucrerie à la sortie de Trosly-Loire en direction de Blérancourt. En 1860, Mr MARTIN-MARVILLE rapporte dans un de ses livres qu’on produit à la fabrique « 8 à 10 mille sacs de sucre ». Durant la campagne de betterave, 30 bœufs blancs assurent le transport des champs à la sucrerie. Ces mêmes bœufs sont utilisés pendant l’été pour transporter le charbon nécessaire à son fonctionnement pendant la campagne. Le charbon est récupère au port de la Tinette, port situé sur le canal de l’Oise à l’Aisne.

La grande cheminée est abattue vers Juin 1916. Le reste de la sucrerie sera détruit avec le recul de l’armée allemande en 1917.

Dans le « Traité de la fabrication du sucre de betterave et de canne » publié en 1894 par L.Beaudet, on parle de cette sucrerie : « M. Caudron, lorsqu’il était directeur de la sucrerie de Trosly- Loire, s’est fait breveter pour un lavage méthodique dans un seul filtre-presse »

En savoir plus

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Koscielniak, Pascal

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.