Sucrerie de Rucourt

Construite vers 1866

Détruite lors de la première guerre mondiale, l’usine est reconstruite et reste en activité jusqu’en 1965. Après une reconversion en entrepôts, bâtiments et logements ouvriers sont détruits.

Sucrerie de betteraves, dite de Rucourt, édifiée vers 1866 par Charles Louis Stievenart, originaire de Prézeaux (Nord). En 1892, l’entreprise est transmise à Alfred Stievenart qui la complète d’ une distillerie. L’ensemble porte alors la raison sociale Stievenart et Lefebvre Maurice.

Détruite lors de la Première Guerre mondiale, la sucrerie est reconstruite entre 1924 et 1926 pour la SA Sucrerie Distillerie de Longueil-Sainte-Marie (capital de 6.000.000 francs en 1937). Encore active en 1962, l’entreprise s’arrête en 1965. Les bâtiments industriels sont alors reconvertis en entrepôts industriels avant d’être en partie détruits, en même temps que les logements ouvriers. Il subsiste aujourd’hui le logement patronal et ses dépendances.

1866 : 2 machines à vapeur de 18 et 8 ch. ; 1937 : capacité maximum 1000 tonnes par jour (350 ha de culture en dépendance) avec distillerie (mélasse).

1962 : plus de 50 salariés.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire ; B. Fournier

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.