Sucrerie de Monchy-Humières

Fondée en 1865

La sucrerie est fondée en 1865 ; une distillerie d’alcool de betterave y est adjointe en 1949. Béghin Say reprend les installations au début des années 1970 et arrête la production en 1975. Les bâtiments sont en grande partie rasés.


Sucrerie de Monchy-Humières Crédits : Région Picardie, B. Dufournier

Sucrerie de betteraves et distillerie d’alcool fondée en 1865 par la société Stievenart et Cie. En 1894, elle appartient à la société P. Lallemant et Cie qui, entre 1886 et 1891, procède à des agrandissements. Vers 1899, elle devient la S. A. Sucrière de Monchy. En 1909, l’installation d’ un embranchement ferroviaire permet de relier l’exploitation à la gare de Villers-sur-Coudun, distante de 3,86 km. Utilisée en 1915 comme abattoir et endommagée lors des bombardements de 1918, la sucrerie est reconstituée l’année suivante. En 1949, un arrêté préfectoral y autorise la construction d’une distillerie de betteraves.

Devenue propriété de Béghin Say avant 1974, l’exploitation est arrêtée en 1975 et la majeure partie des installations bâties est rasée, à l’exception des entrepôts industriels, du bâtiment de réception, du pont bascule et du magasin.

1865 : générateur à vapeur construit par Cail et Cie à Denain (59). Capacité maximum : 300 tonnes par 24 heures (230 ha de culture en dépendance). 1964 : production annuelle de 30 000 sacs et exploitation de 252 ha de culture.

1962 : plus de 100 salariés.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire ; B. Dufournier

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.