Sucrerie de Ham

Vers 1882

La sucrerie a changé plusieurs fois de propriétaire. Des logements ouvriers ont été construits vers 1920. Elle cesse totalement ses activités en 1965. L’usine est refaite entièrement par la société Rexim, filiale du groupe Evonik, spécialisée dans la synthèse de produits chimiques pour l’industrie pharmaceutique.


Logements ouvriers de la sucrerie Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ F. Dubuc (photographie),1990

Située à Ham, rue de Verdun, la sucrerie du Vert Galant est documentée depuis la fin du XIXe siècle. Elle est connue sous la raison sociale Arrachart et Vve Lafeuille, en 1882, puis Achille Bernot en 1892, enfin Bernot Fils en 1900. Rattachée à la Société Industrielle et Agricole de la Somme (SIAS) en 1931, elle devient ensuite Société Sucrière de Ham. Elle est enfin rattachée en 1958, avec la râperie d’Hombleux qui en dépend, à la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (CNSR). En 1962, les bâtiments sont partagés entre la sucrerie et la société de produits chimiques SICAC.

En 1965, l’usine est reprise par la REXIM (produits chimiques pour l’industrie pharmaceutique) et refaite en presque totalité depuis 1988.

Les logements ouvriers qui dépendaient de la sucrerie (photo) ont probablement été construits vers 1920.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.