Sucrerie de Chevrières

Créée en 1876

Créée en 1876, la sucrerie connaît de nombreux propriétaires avant d’être rachetée en 1974 par Béghin Say dont elle est l’une des neuf sucreries en France. Elle se modernise considérablement entre 1974 et 1985 et s’étend sur la commune de Grandfresnoy .

Sucrerie de betteraves créée en 1876 sous la raison sociale Bullot et Cie comportant dès l’origine un four à chaux, des appareils destinés à la production de sucre, un four à revivifier le noir animal et un gazomètre pour l’éclairage de l’usine.

Connue ensuite sous les noms de Hervaux et Cie en 1902, Boisseau et Cie en 1924, Duchêne et Cie en 1937, puis Sucrerie et Distillerie de Chevrières et Froyère Duchêne et Cie en 1964, elle est finalement achetée vers 1974 par Beghin Say. La partie centrale des ateliers de fabrication est d’origine ainsi que le logement patronal. L’ancien entrepôt à sucre, les ateliers contigus avec sheds et la chaufferie datent du 2e quart du 20e siècle. La plus grande partie des autres bâtiments date de 1974 et 1985, correspondant aux dernières grandes phases de modernisation. L’usine s’étend également sur la commune de Grandfresnoy (cadastre 1982 ZK 0) et dispose d’une station de pompage dans le bourg de Chevrières.

1877 : 3 chaudières à vapeur
1937 : capacité maximum 500 t par 24 heures, et distillerie annexe (betteraves et mélasse) produisant 180 hl par jour
1962 : plus de 100 salariés. 1983 : 205 salariés.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.