Sucrerie de Berneuil-sur-Aisne

Fondée en 1851

Endommagée lors de la première guerre mondiale, la sucrerie est reconstruite et augmentée d’une distillerie en 192. Toujours en service, elle appartient aujourd’hui au groupe Tereos.

Sucrerie de betteraves fondée en 1851 par Ferdinand Mills en bordure de la rivière canalisée de l’Aisne. En 1868, le statut de cette entreprise en commandite par actions est transformé en société anonyme. Elle prend alors le nom de Société Anonyme Sucrière de Berneuil.

Le site industriel est équipé en 1897 d’un embranchement ferroviaire. Endommagée au cours de la Première Guerre mondiale, la sucrerie est reconstruite en grande partie en 1921 et augmentée d’une distillerie.

En 1935, la chaufferie compte cinq chaudières multitubulaires Stirling. En 1936, l’usine est électrifiée. En 1956, après le rachat de la sucrerie de Pierrefonds, le site de Berneuil accueille un silo supplémentaire, puis en 1971 d’une deuxième chaufferie, complété en 1973 d’un atelier de diffusion et de plusieurs bâtiments de stockage. C’est au cours de cette dernière période que les cheminées d’usine sont reconstruites. En 1991, la sucrerie de Berneuil devient une filiale du Groupe des Sucreries et Distilleries de l’Aisne. En 1851, la capacité de production est de 30 quintaux de sucre par jour. En 1853, l’usine fonctionne avec quatre machines à vapeur totalisant 41 ch. En 1951, l’ensemble industriel fonctionne avec un groupe turbo alternateur Brown Boveri et une turbine de 2000 ch ; 1988 : l’usine produit 67000 t de sucre, avec une force motrice de 2000 ch.

1962 : plus de 200 salariés ; 1983 : plus de 150 salariés.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.