Seurvat, Louis (Louis Vasseur)

Poète (1858-1932)

Ce poète écrit en langue picarde contes, poèmes et chansons.


Proverbes et dictons picards

Ce poète vécut à Ailly-sur-Noye dans la Somme (1858-1932) ; il écrivait dans la langue picarde.

Contes et poèmes
■ L’moie à mariage (1905)
■ Pus ed bruit que d’mau (1906)
■ Vingt-vinq diries pour rire (1911)
■ Eune douzangne d’canchons pis un quarteron d’contes én patois picard (1923)
■ C’que femme vut (1923)
■ Pour un tiot nom (1924)
■ L’muche (1925)
■ Contes et diries I (1930)
■ Contes et diries II (1931)
■ L’Soupe a cayeus (contes en vers)

 

Chansons
■ L’Catédrale d’Amièns
■ In r’vnant d’chez Barnum (1902)

 

Extrait de In ‘rvnant d’chez Barnum [référence - voir le journal le Courrier picard - Haute-Picardie, 2002 05 02] A forche ed lire dains chell’ gazette Equ’ Barnum alloit v’ nir à Miens, Em fème a s’ étoit joutché da s’ tête (Quand all’ vut quèqu’ cose, a l’ vut bien) Qu’ oz iroèmes vir el grande affoire, Ches acrobates, chés singes, chés qu’vaux, Chés girafes pis chés gromadaires, Chés nénéphants pis chés chameaux, [ ... ]

 
Louis Seurvat par « Jcl80 », publié le 17 octobre 2010

 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Jcl80

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.