V1, base de Surcamps


Surcamps, base de V1 Crédits : CRDP d'Amiens
Au cours de la seconde Guerre Mondiale, comme lors de la première, de nouvelles armes furent utilisées par les belligérants. Si les Américains et leur équipe internationale de scientifiques se concentrèrent sur la mise au point de la bombe atomique (projet Manhattan), les Allemands développèrent l’avion à réaction (Messerschmitt Me 262 Schwalbe), ainsi que les fusées balistiques (Vergeltungswaffe, « arme de représailles » ou V2).

Le V2 a été précédé par le V1, une bombe volante ressemblant à un petit avion propulsé à partir d’une rampe de lancement. Il a une portée réduite, environ 250 Km, ce qui oblige l’armée allemande à installer ses bases du Cotentin à la frontière belge, en passant par la Picardie, pour espérer atteindre l’objectif, Londres. Vignacourt, La Chaussée-Tirancourt, Surcamps …, situées dans la « zone interdite », seront quelques-uns des sites de lancement dans le département de la Somme.
Amplement bombardé (à douze reprises du 5 décembre 1943 au 23 avril 1944), la base de lancement de V1 du bois du Coroy, à Surcamps, est pourtant remarquablement préservée. Une vingtaine de bâtiments sont là, encore tapis dans les bois, à l’abri – mais pas suffisamment - des regards indiscrets.

Sur la photographie, un des trois « garages » de V1. Celui-ci est de taille imposante ( 80 m de long, 5 m de large et 3,6 m de haut), de quoi faire tenir à l’intérieur de ses murs (en parpaings, briques et béton armé) une dizaine de V1. A noter que sur son toit, de la terre y avait été déposé pour que l’herbe y pousse et qu’ainsi cette construction se fonde mieux dans la nature.
 

Contributeur(s) initial(ux)

CRDP Picardie ; LAVAL Nadine

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.