Ruskin, John

Critique d’art et enseignant (1819-1900)

Esthète, critique d’art, sociologue, écrivain et professeur à Oxford, Ruskin séjourne à Abbeville et à Amiens et écrit sur la cathédrale d’Amiens le livre La Bible d’Amiens , traduit par Proust.


John Ruskin

Romantique anglais qui reçut une éducation extrêmement stricte et apprit très jeune à connaître le monde de l’art, John Ruskin (1819-1900) obtint ses diplômes d’Oxford en 1842 et se remit à l’étude de l’art et de la nature. Esthète, critique d’art, sociologue et écrivain, il fut professeur à Oxford de 1869 à 1884. Il donna de nombreuses conférences, fit des dons financiers multiples et créa des fondations de musées et d’associations culturelles.

Il sombra progressivement dans la folie à partir de 1878.

Il séjourna à Amiens et à Abbeville, à l’Hôtel de l’Europe.

John Ruskin par « Picardia », publié le 29/02/08

À lire

■Un poème : « Salsette et Elephanta »
■« Les Peintres modernes » 5 vol. (1843, 1846, 1860), « Les Sept Lampes de l’architecture » (1849) et « Praeterita » (1885-1889) sur la Collégiale d’Abbeville
■« La Bible d’Amiens » (1885) trad. en français par Marcel Proust (disponible sur Gallica) sur La cathédrale d’Amiens
■« Les Pierres de Venise » (1851-1853)
■« Lettres » et « Notes » (1853), « Unto This Last » (1862)
■« Munera Pulveris », « Matinées florentines » (1875-1877)...

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.