Rosières

Récompense de la vertu

La tradition de décerner une couronne de roses et de doter la jeune-fille la plus vertueuse du village le 8 juin à la Saint-Médard est née à Noyon.


Louis XVIII couronne une rosière, par Jean-Charles Tardieu Crédits : Creative commons

Décerner une couronne de roses et doter la jeune-fille la plus vertueuse du village le 8 juin à la Saint-Médard : une tradition attribuée au premier évêque de Vermand puis Noyon, né vers 456 à Salency, réactivée au 18e siècle, suscitant l’enthousiasme de Jean-Jacques Rousseau et l’opéra d’André-Modeste Grétry, La Rosière de Salency (1774).

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.