Râperie de Martainneville

Ancienne râperie de betterave construite en 1873

Implantée par la sucrerie d’Abbeville, cette râperie est doublée d’une usine de flaconnage en 1890. Peu après, la construction de logements ouvriers complète l’ensemble. La râperie fait place à une coopérative agricole dans les années 1960.


Râperie de Martainneville Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ T. Lefébure (photographie), 1988

La râperie de betteraves de Martainneville est implantée sur la commune de Saint-Maxent par la S.A. de la Sucrerie d’Abbeville, en 1873. En 1890, elle est doublée (également sur Saint-Maxent) d’une usine de flaconnage dite « Verrerie de Martainneville », lancée par Edouard Bonvallet, verrier à Bouttencourt, et placée, en 1900, sous la raison sociale Desjonquères frères. Les logements d’ouvriers ont été construits entre 1893 et 1900 (voir ci-dessous).

Râperie de Martainneville Crédits : Ministère de la Culture/Région Picardie/ F. Dubuc (photographie),1990

 
En 1906, la râperie passe à la société des sucreries et raffineries Say et la verrerie est reprise par Emmanuel de Boyer, l’année suivante. Ces deux usines soudées l’une à l’autre ont laissé des éléments bâtis sur la seule commune de Martainneville. En 1962, la râperie était encore citée parallèlement à une coopérative agricole linière qui était toujours en activité en 1983.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.