Rambour, Jean-Louis

Écrivain et poète

Son oeuvre est à la fois une et diverse car chaque livre est une autre tentative de composition.

« Que Jean-Louis Rambour répugne à la redite formelle et que chaque livre lui soit une autre tentative de composition, cela ne contredit en rien la profonde cohérence d’une oeuvre poétique qui compte maintenant 33 titres sur une quarantaine d’années. »
André Doms
Jean-Louis Rambour - Jean-Louis Rambour Crédits : A. Jumièges

Jean-Louis Rambour est né en 1952 à Amiens. Il habite désormais dans le Santerre, à l’est du département de la Somme.

Les peintres et dessinateurs Simon Burgar, André Brieudes, Alin Anseeuw, Nicole Moutons, Leonieke Rammelt, René Botti, Benjamin Rondia, Pierre Tréfois, Maria Desmée, Silère ont été complices de Jean-Louis Rambour, ainsi que les photographes Alain Levillain, Didier Lemarchand et les musiciens Didier Debril et Vadim Vernay.

« Dans l’univers des mots et plus précisément de la poésie, Jean-Louis Rambour adopte une attitude, une tension créatrice analogue à celle du génial marsupial susnommé : il zigzague, bondit, se met en marge, recule pour mieux sauter. Tout se condense dans cette dernière posture, le recul, c’est-à-dire le retrait, le décalage, le retour sur soi, sur la force intérieure, l’énergie primale qui préparent et garantissent la qualité du bond en avant, dans une autre direction. Car il s’agit d’aller partout et nulle part, de disparaître et de surgir, quand tout porte à croire que le monde est clos et l’être sans devenir. D’où le côté « épiphanique » de l’œuvre qui s’égrène en apparitions de l’invisible, de l’innommé, de l’inattendu – des tâtonnements du début à l’accomplissement des plus récentes pages. »
Pierre Tréfois, poète, in L’Arbre à paroles, n°106.
Titres publiés

Poésie

Mur, La Grisière, 1971
Récits, Saint-Germain-des-Prés, 1976
Petite Biographie d’Edouard G., CAP 80, 1982
Le Poème dû à Van Eyck, L’Arbre, 1984
Sébastien, poème pour Mishima, Les Cahiers du Confluent, 1985
Le Poème en temps réel, CAP 80, 1986
Composition avec fond bleu, Encres Vives, 1987
Françoise, blottie, Interventions à Haute Voix, 1990
Lapidaire, Corps Puce, 1992
Le Bois de l’assassin, Polder, 1994
Le Guetteur de silence, Rétro-Viseur, 1995
Théo, Corps Puce, 1996
L’ensemblier de mes prisons, L’Arbre à Paroles, 1996
Le Jeune Homme salamandre, L’Arbre, 1999
Autour du Guet, L’Arbre à paroles, 2000
Scènes de la grande parade, Le Dé bleu, 2001
Pour la Fête de la dédicace, Le Coudrier, 2002
La nuit revenante, la nuit, Les Vanneaux, 2005
L’Hécatombe des ormes, Jacques Brémond, 2005
Ce Monde qui était deux (avec Pierre Garnier), Les Vanneaux, 2007
Le seizième Arcane, Corps Puce, 2008
Clore le Monde (avec un dessin de Benjamin Rondia), L’Arbre à Paroles, 2009
Partage des eaux, La Métairie Bruyère, Presses des éditions R. et L. Dutrou, 2009
Cinq matins sous les arbres, in Art africain, Ed. Vivement dimanche, 2009
Anges nus, Le Cadran ligné, 2010
Moi in the sky, Presses de Semur, 2011
La Dérive des continents, Musée Boucher-de-Perthes, 2011
Démentis, Livre d’artiste conçu avec Maria Desmée, Collection Les Révélés, 2011
La Vie crue (avec vingt encres de Pierre Tréfois), Corps Puce 2012

Nouvelles

Héritages (sous le pseudonyme de Frédéric Manon), CAP 80, 1982
Abandon de siècle, G & g, 2003
Tantum ergo, Aschendorff Verlag, 2013

Romans

Les douze Parfums de Julia (sous le pseudonyme de Frédéric Manon), La Vague verte, 2000
Dans la Chemise d’Aragon, La Vague verte, 2002
Carrefour de l’Europe, La Vague verte, 2004
Et avec ceci, Abel Bécanes, 2007

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Rambour, Jean-Louis

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.