Proust, Marcel

Écrivain (1871 - 1922)

Proust et la Picardie : il visite la cathédrale de Laon et considère la cathédrale d’ Amiens comme une sorte de « livre sacré ». Il séjourne à l’Hôtel de l’Europe à Abbeville . Il traduit La Bible d’Amiens de John Ruskin .


Marcel Proust

La santé fragile de Marcel Proust (1871 - 1922) favorisa sa découverte de son monde intérieur. Il se consacra aux lettres et fonda en 1892 avec des amis la revue Le Banquet et il collabora à La Revue Blanche. Il fréquenta les salons littéraires, dont ceux de la princesse Mathilde, de Mme Strauss, de Mme de Caillavet. Il se consacra à son œuvre et connut la solitude après la mort de sa mère en 1905 et celle de son secrétaire en 1914.

En Picardie

Il visita les cathédrales de Laon et d’Amiens, considérant cette dernière comme une sorte de « livre sacré », et séjourna à l’Hôtel de l’Europe à Abbeville. On lui doit notamment la traduction de La Bible d’Amiens de John Ruskin.

Marcel Proust par « L’Agence Régionale du Patrimoine de Picardie », publié le 29/02/08

À lire
■Un recueil de nouvelles, d’essais et de vers : « Les Plaisirs et les jours » (1896)
■la traduction en français et la préface de « La Bible d’Amiens » (1904) et de « Sésame et les lys » (1906) de John Ruskin
■un essai : « Contre Sainte-Beuve » (1907)
■des romans : « Jean Santeuil » (non achevé), « A la Recherche du temps perdu » (1913-1927), « Le Côté de Guermantes », « Albertine disparue » (1925), …

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Agence Régionale du Patrimoine de Picardie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.