Phoques en Baie de Somme

Pinnipèdes

La baie de Somme accueille la colonie de phoques la plus importante de France. Après de multiples disparitions et réapparitions constatées depuis le XIXe siècle, aujourd’hui, plus de 120 individus sont recensés. Ils sont visibles, une ou deux heures avant ou après la marée haute ou à marée basse, sur le banc de sable qui longe le chenal de la Somme.

La Baie de Somme située sur le littoral picard est le deuxième plus grand complexe estuarien du Nord-Ouest de la France. Il s’ouvre sur la Manche orientale d’une largeur de 5 km (de la pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont) à la pointe de Cayeux-sur-mer) et d’une longueur de 15 km. Ce vaste estuaire sableux et abrité recouvre une superficie de 7000 ha dont 3000 appartiennent à la Réserve Naturelle, qui protègent aussi des mammifères : les phoques. Les phoques trouvent donc en l’estuaire picard un authentique refuge !

Phoque en Baie de Somme Crédits : Ludovic Candellier
Photo Ludovic Candellier

Description

Elle accueille la colonie de phoques gris et veau marin la plus grande de France. Ce sont des pinnipèdes de l’hémisphère Nord vivant entre 30° et 80° de latitude. La colonie la plus méridionale d’Europe (marquant la limite de la répartition des populations sédentaires). La majorité des phoques observés dans la baie appartient à l’espèce veau-marin particulièrement bien adapté aux estuaires sableux, balayés régulièrement par la marée.

Histoire

L’histoire montre de grandes variations démographiques de façon éloquente au siècle dernier, le phoque veau marin était abondnat en Baie de Somme, on en dénombrait plusieurs centaines en 1850. Puis, suite à une forte pression de chasse, ses effectifs se sont effondrés. Ils ont souffert d’une chasse intensive à cause de leur peau et de l’hostilité des pêcheurs qui pensaient que les phoques pouvaient manger jusqu’à 20 kilos de poissons (ils n’en consomment en réalité pas plus de 2kg). En 1979, des phoques venus de la Hollande se sont aventurés de nouveau en Baie de Somme. En 1982, ils disparaissent de nouveau sans raison connue. C’est en 1986, que des colonies nordiques d’une dizaines de phoques réutilise les bancs de la Baie. Aujourd’hui, ce sont plus de 120 individus qui constituent la population permanente de phoques dans la Somme.

Localisation

Les phoques peuvent être visibles deux heures avant ou deux heures après la marée haute, au Crotoy (dans le port), à Saint-Valéry-sur-Somme (face au bassin de chasse), au Cap Hornu (face au parking), au Hourdel (à la pointe des galets) et à Cayeux-sur-Mer.

Lors de la marée basse, entre le Hourdel et Cayeux, les phoques sont visibles sur le bancs de sable qui longe le chenal de la Somme.

Figures locales

Les phoques sont devenues en Picardie des figures locales emblématiques car il existe une forte demande sociale autour de ces individus. La colonie contribue en effet à une certaine notoriété de la Baie de Somme et plus générale à la Picardie. notons par ex. : que le club de kayak de Saint-Valery a rebaptisé son nom par club de kayak de la baie des phoques. Sa présence constitue de fait un excellent moyen d’intéresser le public à ce milieu écologiquement remarquable que constitue l’estuaire picard.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Dupays Virginie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.