Lebesgue, Philéas

Critique littéraire et dramaturge (1869-1958)

Philéas Lebesgue, né et mort à la Neuville-Vault dans l’Oise. Traducteur, critique littéraire, dramaturge, essayiste, poète, précurseur de la « francophonie »


Philéas Lebesgue vers 1950

Philéas Lebesgue est né dans l’Oise, à la Neuville-Vault le 26 Novembre 1869 ; issu d’un milieu agricole aisé, il entreprend des études au collège de Beauvais, qu’il est obligé de quitter pour des raisons de santé. Il reprend alors l’exploitation de ses parents, tout en continuant de se passionner pour les lettres, et surtout pour les langues étrangères.

Véritable autodidacte, il fait publier ses premiers poèmes issus du mouvement symboliste à 18 ans, puis sa première pièce lyrique deux ans plus tard. Il apprend alors les principales langues européennes : entre autres l’Allemand, l’Anglais, l’Italien, le Danois, l’Espagnol, le Grec, le Norvégien, le Polonais, le Portugais, le Roumain, le Russe, etc.
C’est d’ailleurs grâce à ses connaissances encyclopédiques que le jeune Philéas Lebesgue est embauché en 1896 comme rédacteur au Mercure de France, où il publie sa correspondance avec des auteurs du monde entier : « les lettres portugaises », « les lettres néo-grecques », etc.

Il est très attaché à la nature et à la terre picarde, d’où il tire son inspiration

Il s’implique politiquement en devenant Maire de Neuville-Vault de 1908 à 1947.

Il défend les Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, et s’engage littérairement dans diverses causes, la défense des droits des femmes par exemple.
Traducteur, critique littéraire, dramaturge, essayiste, poète, il est également un précurseur de la « francophonie », car il réunit des auteurs littéraires de l’Afrique jusqu’aux Antilles, et il promeut les langues régionales françaises telles que le Breton, le Provençal et bien sur le Picard.

Poète symboliste entretient une correspondance nourrie avec des dizaines d’auteurs étrangers. Ces derniers lui permettent d’effectuer plusieurs voyages au-delà de sa Picardie.

Dans l’entre deux guerres, Philéas Lebesgue adhère au mouvement régionaliste.

Il préside ainsi l’Académie des dix de province, en même temps que la Société des écrivains de province.

Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1925

Philéas Lebesgue meurt le 11 Octobre 1958 dans son village natal qui lui rend hommage en lui érigeant une statue.

L’écrivain repose dans le cimetière communal, à l’ombre des murs de l’église. 


Statue de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault - Statue de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens

La maison où Philéas Lebesgue naquit et mourut est toujours debout.


Maison de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault - Maison de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens

Achetée en 1861 par ses parents, alors jeunes mariés, cette ferme seigneuriale des XVIIe et XVIIe siècles est toujours la résidence de sa petite fille.

Cette dernière a conservé en l’état plusieurs pièces contenant les bibliothèques et archives de l’écrivain picard.


Maison de Philés Lebesgue à la Neuville Vault - Maison de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens

Elle est entretenue par les soins de la Société des Amis de Philéas Lebesgue, créée de son vivant en 1930.


Jardin de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault - Maison de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens

Son oeuvre

C’est un auteur français majeur, aussi bien par son œuvre colossale et variée, que par la diffusion de nombreuses cultures étrangères, à travers ses traductions et ses amitiés. Il fut récompensé de trois prix de l’Académie Française et sacré Chevalier, puis Officier de la Légion d’Honneur.

Au cours de sa vie, son œuvre se diversifie : le poète devient ainsi essayiste, romancier, tragédien, traducteur.

Il est primé par l’Acédémie Goncourt et par l’Académie française.

Deux poémes de Philéas Lebesgue


Chemin creux à la Neuville-Vault - Les chemins creux affectionnés par Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens

Petit village

Petit village au bord des bois,

Petit village au bord des plaines,

Parmi les pommiers, non loin des grands chênes,

Lorsque j’aperçois

Le coq et la croix

De ton clocher d’ardoises grises,

De ton clocher fin,

A travers ormes et sapins,

D’étranges musiques me grisent ;

Je vois des yeux dans le soir étoilé :

Là je suis né...

Petit village au bord des champs,

Petit village entre les haies,

Tour à tour paré de fleurs et de baies,

Lorsque les doux chants

De ton frais printemps,

Quand l’odeur de tes violettes,

De tes blancs muguets

Pénètrent mon cœur inquiet,

J’oublie et tumulte et tempêtes ;

J’entends des voix dans le soir parfumé :

Là j’ai aimé...

Petit village aux courtils verts,

Petit village de silence,

Où la cloche sonne un vieil air de France,

J’aime les éclairs

De tes cieux couverts,

Ton soleil fin entre les arbres,

Les feux de tes nuits,

L’oeil fixe et profond de tes puits,

Ton doux cimetière sans marbres,

Plein d’oiseaux fous et luisant comme pré :

Là je viendrai...


Jardin de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault - Maison de Philéas Lebesgue à la Neuville-Vault Crédits : CRDP d'Amiens
Le plus beau pays du monde
Le plus beau pays du monde, C’est la terre où je naquis ; Au printemps, la rose abonde Aux abords de ses courtils, D’elle émane dans la brise Un arôme sans pareil, Au clocher de ses églises Le coq guette le soleil. On y parle un doux langage, Le plus beau qu’on ait formé ; L’étranger devient plus sage, Quand il se met à l’aimer. Heureux qui reçut la chance De l’ouïr dès son berceau, Car la langue de la France Est un chant toujours nouveau. Parfums de fleurs, chants de cloches, Bruits d’eaux vives, gais frissons Des tiges qui se rapprochent, Quand mûrissent les moissons, Étoiles dans un ciel tendre, Sourires d’aubes en éveil : Ah ! mon pays j’aime entendre Ta chanson dans le soleil !

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.