Personne de Roberval, Gilles

mathématicien (1602 - 1675)

Mathématicien innovant, il fait partie des membres fondateurs de l’Académie des sciences en 1666. Il est surtout connu pour l’invention de la balance qui porte son nom. D’abord fabriquée en Angleterre sous le nom de balance française, elle l’est ensuite en France dès 1804, sous le nom de balance anglaise !


Gilles Personne de Roberval Crédits : Bejnar/Wikicommons/Domaine public

Roberval est un village d’environ 400 habitants, situé près de Pontpoint, entre Compiègne et Senlis. Le 8 août 1602 y naît Gilles Personne, qui prit plus tard le nom de Personne de Roberval.

D’origine modeste, il entre dès 1628 en contact avec le cercle des savants du père Mersenne et fait partie des membres fondateurs de l’Académie des sciences en 1666. Malgré la publication de quelques ouvrages (dont un traité de mécanique et un traité de cosmologie), le secret qu’il garde sur ses travaux l’entraîne dans de nombreuses querelles de priorité.

Sa méthode des indivisibles, qu’il applique à la quadrature de la cycloïde et de la courbe sinus, est une approche du calcul intégral, dont l’innovation est que les parties élémentaires ont la même dimension que la figure étudiée : cette méthode fait de lui un pionnier de la géométrie infinitésimale.

Il innove aussi en cinématique, où sa méthode de composition des mouvements lui permet de construire la tangente à une courbe, de comparer les longueurs de courbes, et de déterminer des extremums.

En mécanique, il participe au débat théorique sur le tube de Toricelli, démontre la règle de composition des forces et présente à l’Académie des Sciences, en 1669, un modèle de balance qui porte encore son nom.

Il meurt en 1675.

La balance Roberval
La balance de Roberval Crédits : JABORSKA Alexandre, Wikicommons, Domaine public

On trouve à l’entrée du village de Roberval une balance géante (6 m de long et 2,20 m de haut ...).
La balance Roberval a deux plateaux découverts et deux fléaux à bras égaux, le fléau auxiliaire servant à maintenir les plateaux horizontaux. D’abord fabriquée en Angleterre sous le nom de « balance française », elle l’est ensuite en France dès 1804, sous le nom de « balance anglaise » !

À partir de 1840, la paternité de Roberval lui est redonnée, et la production devient très importante, avec divers modèles domestiques, mais aussi professionnels.
Sur le panneau de présentation, figure une citation de Roberval :

« Les mathématiques ont de belles prérogatives, elles sont véritables, immuables et invincibles »...

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; L’Association des Professeurs de Mathématiques de l’Enseignement Public

Vos commentaires

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.