Pavillon de Manse à Chantilly

Bâtiment élévatoire des eaux construit en 1678

Le pavillon de Manse, bâtiment élévatoire des eaux construit en 1678 par l’architecte Jules-Hardouin Mansart , fait partie du système hydraulique du parc du château de Chantilly. Il reprend vie progressivement depuis 1997 et devient le centre de Ressources Hydrauliques du projet des Machines et des Hommes.


Pavillon de Manse à Chantilly - Vue d'ensemble Crédits : B. Fournier, Région Picardie

Le pavillon Jacques de Manse s’inscrit dans le dispositif du système hydraulique du parc du château de Chantilly, conçu par Le Notre pour Louis II de Bourbon, dit Le Grand Condé.

Le pavillon de Manse est un bâtiment élévatoire des eaux construit en 1678 par l’architecte Jules-Hardouin Mansart. Il abrite une machine, conçue en 1679 par l’ingénieur Jacques de Manse qui se compose d’une roue de 7,80 m de diamètre et six pompes à balancier. L’eau du puits ainsi pompée est refoulée à 25 m de haut pour ensuite se déverser dans un immense bassin réservoir situé à 400 m environ du pavillon de Manse et d’une contenance originelle de dix millions de litres. Bien qu’amputé d’une partie, ce réservoir, dit de la Pelouse, est toujours visible en bordure de l’actuel hippodrome de la ville.

A la Révolution, le prince de Condé est contraint d’émigrer et ses biens, dont le domaine de Chantilly sont saisis.

Le pavillon de Manse, qui dépend de ce domaine, est repris en 1792 par l’Anglais Christophe Potter, qui le transforme en moulin à broyer le kaolin pour la manufacture de porcelaine de Chantilly. L’établissement prend alors le nom de « moulin à blanc ». A cette époque, le pavillon initial est prolongé de longs bâtiments en pierre de taille qui, au XIXe siècle vont accueillir différentes activités industrielles successives.

En 1807, le site est racheté par le banquier et industriel Richard-Lenoir (1765-1839).

Il y installe un atelier de mécanique et de gravure des cylindres d’impression pour sa manufacture de toiles peintes qui se développe tout autour, sur un domaine de 55 ha. Aux abords immédiats se trouvent les ateliers et les aires de blanchiment des toiles. Mais à partir de 1817, Richard-Lenoir, est au bord de la faillite. Ses biens sont saisis et mis en vente l’année suivante. Le Prince de Condé, revenu d’exil depuis 1815, rachète les bâtiments en 1823. En 1843, la machine de Manse est remplacée par une roue et une pompe à balancier du constructeur mécanicien parisien Calla. Cette étape constitue la première phase de modernisation que le duc d’Aumale entend mener. En 1877, il fait installer une nouvelle station de pompage destinée aux besoins du château mais également à la ville de Chantilly. Le dispositif chargé de pomper directement dans la nappe phréatique, est composé d’une turbine Fontaine, construite par Bethouart & Brault. Cette salle des machines entièrement conservée est complétée d’une blanchisserie qui était destinée aux besoins du château. Elle sera en activité qu’en 1970.

Aujourd’hui

Par la suite abandonnée et oubliée, cette propriété de l’Institut de France retrouve progressivement vie grâce au travail exemplaire de l’Association du Pavillon Jacques de Manse, créée en 1997, et qui a permit la restauration et la remise en fonction des différentes machines hydrauliques. Depuis 2003, le Pavillon de Manse est le centre de Ressources Hydrauliques du projet des Machines et des Hommes, coordonné par l’Association Picardie Culture Scientifique Technique et Industrielle. Dans ce cadre, l’équipe du Pavillon de Manse (agréée par le Rectorat) développe des ateliers pédagogiques pour les scolaires (thèmes abordés l’énergie, l’environnement...). En 2005, l’association a reconstruit la machine de Manse (d’un diamètre de 7 mètres), telle qu’elle existait au XVIIe siècle ce qui fait d’elle un véritable Conservatoire des Techniques Hydrauliques.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.