Noyelles-sur-mer

Commune de la Somme

Noyelles-sur-mer...n’’est plus au bord de la mer...à cause de l’ensablement de la baie de Somme.


Noyelles-sur-mer - Noyelles-sur-mer Crédits : CRDP d'Amiens

Code postal : 80130
 

Nombre d’habitants : 773 en 2010

Gentilé : Noyellois et Noyelloises

Sur la photo, le trait épais qui coupe l’image, c’est la ligne de chemin de fer Amiens-Boulogne ouverte en 1847 et qui se prolonge vers Ponthoile. Au second plan, le village de Noyelles-sur-Mer, au milieu du paysage rural. Enfin, en bas de l’image, des étangs dessinent des taches bleues circulaires. Le connaisseur des us et coutumes de la vallée de la Somme, y devine la présence de huttes de chasse.
Une question se pose : mais où est donc cette mer annoncée sur le panneau indicateur du village, la Manche ?

Le voyageur venu de loin pour parcourir ces paysages ruraux cherche des yeux la superbe baie de Somme. Il lui faut encore parcourir une dizaine de kilomètres pour se délecter de cette vue de la mer et des plages de sable tant attendues. 

L’ensablement de la baie de Somme

Au XIIIe siècle, la mer était aux portes d’Abbeville, alors l’un des plus grands ports du royaume de France.

Mais la baie de la Somme s’ensable au rythme de 700000 mètres cubes par an. Les mollières, ces terres molles ou près-salés, progressent.

Les raisons :

  • le faible débit de la Somme à son embouchure ne permet pas de chasser les sables qui s’accumulent dans le fond de la baie, ceux-ci étant amenés par les marées ;
  • le courant du fleuve a été encore diminué par le creusement du canal, achevé sous la Monarchie de Juillet en 1843, et qui se confond avec le fleuve d’Abbeville à Saint-Valéry-sur-Somme, son embouchure, ou même la digue du chemin de fer entre Noyelles-sur-Mer et Le Crotoy, qui a remplacé l’estacade en 1910.

Le phénomène paraît inexorable, la terre gagne 15 ha par an sur la mer. 

La limite de l’estran (les prés salés) se déplace lentement vers l’Ouest. Et la slikke, cette zone de vasières recouverte par la mer deux fois par jour, se transforme petit à petit en schorres ou mollières, prises par les eaux uniquement lors de marées exceptionnelles, puis en bas-champs, une surface de terres enfin conquise sur la mer avec l’implantation de végétaux qui fixent les sols.

D’autres communes sont affectés par le phénomène : Notre-Dame d’Hémimont, chapelle située sur la commune de Bussus-Bussuel, entre Saint-Riquier et Amiens, n’est plus le lieu de dévotion des marins de la cote picarde. La plupart des marins ont déserté Saint-Valéry ou Le Crotoy, le faible tirant d’eau à l’approche de ces ports leur empêchant l’accès aux eaux du large.


Noyelles-sur-mer, les pâturages de la baie de Somme ensablée - Noyelles-sur-mer, les pâturages de la baie de Somme ensablée Crédits : CRDP d'Amiens

Les terres, immergées uniquement lors des très grandes marées, à végétation basse, couvrent actuellement 40 % de la surface de la baie. Elles deviennent des espaces de production, de même que les bas-champs, situés plus en amont dans l’arrière-pays.

Aujourd’hui, ce sont des terres d’élevage, d’agneaux de pré-salé, ou de bovins.

Une haie de peupliers en arrière-plan coupe le vent venu du large pour ces bovins au repos, tandis qu’une mare fait tache au milieu de la prairie, les nappes d’eau souterraine étant toujours en ces lieux très proches de la surface du sol. 


Noyelles-sur-mer, le Relais de la baie - Noyelles-sur-mer, le relais de la baie Crédits : CRDP d'Amiens

Le Relais de la Baie , 1 route du Crotoy, 80130 Noyelles-sur-Mer.

A cette adresse, vous pourrez déguster un scottish pancake à la confiture ou un sandwich au Cheddar, une bière locale également. Curieuse gastronomie ! Car, en vérité, en franchissant la porte de cette imposante bâtisse élevée en briques et à la façade peinte en rouge, vous êtes entré en territoire britannique, chez Peter et Pipa Dabyrshire.
Née en Malaisie, en 1951, dans une famille d’officiers de marine, cette dernière est écossaise, ancienne élève de l’Art School d’Ipswich puis diplômée d’un Fine Art Degree à Norwich.

L’artiste vit et expose dans la région du Suffolk, où elle crée en 1990 sa propre galerie d’art, puis à Londres. Pipa Dabyrshire s’installe ensuite en France. A Noyelles-sur-mer, l’artiste-peintre ouvre ainsi en 2001 et avec son mari un café-galerie.
Au Relais de la Baie , à proximité de la gare de Noyelles-sur-Mer, le visiteur gourmand peut y admirer ses œuvres, d’avril à septembre, en semaine et week-end, juillet-août compris. L’artiste représente essentiellement les paysages marins de la baie de Somme et des campagnes environnantes, dont elle apprécie le calme et la lumière.


Noyelles-sur-mer, le café de la gare - Noyelles-sur-mer, le café de la gare Crédits : CRDP d'Amiens  

De nombreux livres sont à la disposition des consommateurs, ce café est un lieu de rencontre de gens très divers.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Désiré Emmanuel (CRDP d’Amiens)

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.