Nao, le petit robot

Un robot humanoïde et son « développeur » picard

En Picardie, la science-fiction devient réalité. Matthieu Derache, étudiant en 2e année de master Cloud Computing and Mobility, à L’INSSET de Saint-Quentin, développe des applications pour Nao, un robot humanoïde révolutionnaire.


Nao Crédits : Picardie.fr

Nao, Pepper, Romeo

Nao est sans nul doute le robot le plus célèbre de France : on a pu le voir à l’Elysée, dans les bras de François Hollande. Il anime « Salut les Terriens » avec Thierry Ardisson, sous le pseudo de Jean-Mi : chaque semaine, il pose une question malicieuse à l’un des invités ...Il a participé au Grand Journal de Canal+. Il joue avec les enfants autistes, dispute des matchs de foot, danse et s’exprime lors de tous les événements robotiques du globe.

Au fil de ses shows médiatiques, ce petit humanoïde convivial, conçu en 2006 par la start-up française Aldebaran, est devenu l’emblème du savoir-faire robotique tricolore.
Équipé de 2 caméras, doté de la parole et de la mobilité, Nao présente des possibilités illimitées, ou presque.

Étudiant à l’Insset (Institut supérieur des sciences et techniques, à Saint-Quentin) et apprenti à la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin, Matthieu Derache développe actuellement des « comportements » pour Nao. Matthieu Derache est membre d’une vaste communauté de développeurs – au moins 6 000 à travers le monde – qui collaborent avec Aldebaran pour accroître les capacités de Nao.

Aldebaran robotics travaille sur d’autres robots humanoïdes.

Pepper est le dernier né d’Aldebaran. Il est le premier robot conçu pour vivre aux côtés des humains. Pepper est capable de communiquer avec les humains grâce à une interface intuitive : la voix, le toucher et les émotions.

Imaginé pour le compte de SoftBank Mobile — l’un des plus grands opérateurs de téléphonie mobile du Japon —, Pepper accueille et divertit les visiteurs dans les points de vente.

Romeo est encore un projet. Ce robot humanoïde de 140cm est destiné à approfondir les recherches sur l’assistance aux personnes âgées, ou en perte d’autonomie. Sa taille a été pensée pour qu’il puisse ouvrir une porte, monter un escalier ou encore attraper des objets sur une table.

« Le futur robot de la maison »

Matthieu Derache a « appris » à Nao à danser sur Gangnam Style ou Michael Jackson....
Un jouet, Nao ? Pas seulement. Il peut intervenir dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la domotique.

« Nao peut ainsi rappeler à une personne âgée de prendre ses médicaments. Il peut ramasser une télécommande quand celle-ci est tombée. Bientôt, quand il croisera une personne âgée tombée de son lit, il préviendra les secours. J’y travaille. Il peut enseigner aux enfants leurs tables de multiplication, leur apprendre à localiser la France sur un globe. Il peut également interagir avec son environnement, allumer la télévision ou l’éteindre, proposer à son interlocuteur de lui lire les mails non lus, aller chercher du pain, c’est tout à fait envisageable avec le traitement par l’image. » (Matthieu Derache).

L’étudiant picard vient de mettre au point une application qui permet de contrôler Nao à distance : « Je suis à Pékin, je peux lui faire faire un tour de la maison pour m’assurer que tout va bien. Je vois ce qu’il voit. »

Commercialisé uniquement pour le moment auprès de laboratoires, d’universités et de collectivités à un prix prohibitif – entre 5 000 et 6 000 euros pièce –, Nao pourrait entrer dans les foyers du monde entier. C’est en tout cas le souhait d’Aldebaran qui compte faire baisser le prix de vente du petit robot en industrialisant sa production.

Contributeur(s) initial(ux)

LAVAL Nadine

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.