Musée Jean de La Fontaine

Musée, Château-Thierry

L’hôtel particulier où est né La Fontaine fut construit en 1559. Il devient musée de la Ville de Château-Thierry en 1876. Toutes les collections du musée s’articulent autour de La Fontaine et de ses oeuvres.


Portail du Musée Jean de La Fontaine Crédits : Musée Jean de La Fontaine, Château-Thierry

L’un des plus grand poète de la langue française est né un beau jour de juillet de l’année 1621 dans cet hôtel particulier à Château-Thierry. La rue s‘appelait alors « rue des Cordeliers » et le château des ducs de Bouillon surplombait la demeure du fabuliste. Cette demeure fut édifiée au 16e siècle et acquise par les parents de Jean de La Fontaine en 1617.

Issu d’une famille aisée, il y vécut une enfance heureuse, entre son père Charles, maître des Eaux et Forêts, sa mère Françoise Pidoux et son jeune frère Claude. Marié le 11 Novembre 1647 à Marie-Héricart, il demeura avec cette dernière et leur fils Charles dans cet hôtel avant de se séparer dix ans plus tard de son épouse.
En 1676, âgé de 55 ans, le poète vendit sa maison natale pour trouver la gloire littéraire à Paris.

Plusieurs propriétaires succèderont à La Fontaine dans cet hôtel particulier entre cour et jardin. Chacun y apportera des changements : la belle porte cochère et les murs qui fermaient la cour furent supprimés en 1882, ainsi que la tourelle qui menait au cabinet de travail de Jean de La Fontaine. Le double perron de pierre et le vieux puits dans la cour pavée sont toujours là.

Les remaniements intérieurs ont laissé intacts les plafonds à la française. L’élégant escalier à volées droites parallèles, les voûtes d’arrêtes aux paliers, les tommettes, la grande salle du rez-de-chaussée, rappellent l’ambiance qu’a connu le poète.
 

L’hôtel particulier deviendra musée de la Ville de Château-Thierry en 1876, grâce au soutien de la Société Historique et Archéologique. Classée monument historique en 1886, la maison natale de La Fontaine a traversé les épreuves du temps. Elle conserve ses secrets comme ces curieux croissants entrelacés, chiffre de Diane de Poitiers.

La restauration des façades entreprise en 2008 sous le contrôle de l’architecte en chef des Monuments Historiques a pour objectif la restitution de l’hôtel particulier tel qu’il était au temps de La Fontaine

La maison

Cette maison est achetée par les parents de Jean de la Fontaine lors de leur mariage ; elle a été probablement construite en 1559 par l’un des principaux officiers du présidial, le tribunal d’appel des bailliages ordinaires établi dans la ville en 1555. Elle est vendue par Jean de la Fontaine en 1676 à un gentilhomme de la grande vénerie du roy, Antoine Pintrel, puis change neuf fois de propriétaire jusqu’en 1869. Pendant cette période, elle subit de nombreuses transformations. La rue des Cordeliers, où se trouve cette maison, a changé de nom pendant la Révolution pour devenir rue Jean de la Fontaine et en 1827 ; une plaque signalant qu’il s’agit de la maison natale de l’écrivain y est apposée. Une souscription publique est lancée en 1869 par la Société Historique et Archéologique et cinq personnalités, dont l’Empereur Napoléon III et le Ministre de l’Instruction Publique, pour acheter la maison. La souscription est interrompue par la guerre franco-prussienne de 1870. Elle reprendra plus tard, mais difficilement. L’agrandissement de la rue en 1872 mutile la maison, le comité n’ayant pu la classer monument historique à temps. Le comité achète la maison aux héritiers Guilloux pour 16 000 francs le 18 septembre 1872. Elle est ensuite cédée à la ville le 18 décembre 1876, aux conditions suivantes : pourvoir à l’insuffisance de la souscription, mise à disposition au bénéfice du comité de l’étage de l’aile droite, pour ses séances et ouverture de l’espace aux sciences, aux lettres et aux arts. Des tableaux sont envoyés à la ville par un mécène, Jules Maciet, un propriétaire de Château-Thierry, série de tableaux qui constitue encore aujourd’hui le Fond Maciet. Les tableaux le plus importants sont ensuite déménagés dans l’Hôtel de Ville, en 1893, en vue de de son inauguration par Monsieur Poincaré, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts.

 

Chronologie

1559 Construction de l’hôtel particulier

1617 Achat de l’hôtel particulier par les parents de Jean de La Fontaine : Françoise Pidoux et Charles de La Fontaine

1621 Naissance du poète dans la maison

1676 Jean de la Fontaine vend sa maison

1869 Lancement d’une souscription pour sauver la maison en l’achetant

1876 La maison devient musée

1882 Destruction de la porte cochère remplacée par un portail en fer et destrcustion de la tourelle

2008-2010 Restauration des façades sur cour et sur jardin. Le musée reste ouvert au public.

 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Musée Jean de La Fontaine

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.