Mathématiciens picards

La réputation de quelques mathématiciens picards a dépassé non seulement les frontières de la Picardie, mais celle de la France.


Maths, par Mykl Roventine Crédits : Mykl Roventine, Flickr Creative Commons

Inventaire de quelques mathématiciens dont la réputation a largement dépassé nos frontières...

La Picardie a vu naître quelques uns des plus grands mathématiciens français. Leurs découvertes ont parfois changé le monde.

Parmi eux, on trouve des travailleurs obstinés, tels que Pierre Méchain, qui est l’un des pères de notre unité de mesure, le mètre, qui date officiellement de 1799.

L’invention de Roberval est à la fois très connue et méconnue : personne ou presque ne fait le lien entre cet objet universel et son inventeur, natif du village du même nom.

L’apport d’un Henri Lebesgue est plus difficile à appréhender pour qui n’a pas une grande culture mathématique ; son travail a néanmoins facilité le travail des chercheurs dans de nombreux domaines.

Certains ont eu une approche plus ludique ; ce fut le cas de Edouard Lucas qui a notamment créé des récréations mathématiques dont certaines, comme les « Tours de Hanoï » ont fait le tour du monde.

Enfin, le plus connu des mathématiciens picards est sans doute Condorcet, encore que la postérité retient surtout le Condorcet philosophe et révolutionnaire.

Citons encore Jean-Baptiste Delambre, qui a succédé à Méchain à l’Observatoire de Paris et qui a travaillé avec Méchain à la mesure de la longueur du méridien de Paris, aboutissant à une définition précise du mètre. Delambre a reçu deux fois le grand prix de l’académie des sciences ;

Eugène Cosserat, membre de l’académie des sciences, directeur de l’observatoire de Toulouse, géomètre et astronome ;

Jacques de Billy, théoricien des nombres et astronome, né à Compiègne, correspondant de Fermat. Un cratère de la lune porte son nom !

Pierre de la Ramée (Né à Noyon, 1515-1572) réformateur de l’Université de Paris qui a proposé en particulier qu’y soit créée une chaire de mathématiques ;

Charles de Bovelles (1471-1553) qui a écrit le premier traité de géométrie en français.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.