Mailly-Maillet

Commune de la Somme

Avec ses quelques 600 habitants, Mailly-Maillet est la commune la plus importante du canton d’Acheux. On peut y visiter l’église gothique Saint-Pierre et la chapelle Madame de style néo-baroque.

L’église de Mailly-Maillet
Mailly-Maillet, l’église Crédits : CRDP Amiens

La chapelle castrale primitive du XIIe siècle est détruite en même temps que le château par les Bourguignons en 1470. Isabeau d’Ailly, fille du vidame d’Amiens Jean d’Ailly seigneur de Picquigny, épouse de Jean II seigneur de Mailly, décide sa reconstruction qui s’effectue de 1509 à 1516. Malgré des destructions importantes en 1636, en 1663, puis 1916 suivies de reconstructions et transformations (XVIIe et XVIIIe siècles), l’édifice a conservé sa magnifique façade à décor sculpté, une des plus remarquables de la sculpture religieuse picarde.
Mailly-Maillet, l’église Crédits : CRDP Amiens

Le portail est orné de grandes statues. Il est divisé par un trumeau central en deux baies portant un magnifique Christ de Pitié inspiré sans doute de l’iconographie des Mystères (pièces de théâtre du Moyen Âge qui racontaient la Passion du Christ).
Les piédroits portent cinq statues de saints à droite et cinq de saintes à gauche :
Saint Pierre et sa clef, saint Antoine et son cochon, saint Adrien et son heaume d’arme du XIVe siècle. Saint Jean l’évangéliste (déposé), saint Jean-Baptiste, sainte Anne, sainte Marguerite avec pour attribut le dragon, sainte Catherine, sainte Jeanne, sainte Barbe.

Les écoinçons (ouvrages de maçonnerie formant des encoignures) sont ornés de deux petites statues de la Vierge et de l’Archange Gabriel (Annonciation).
En partie supérieure, une grande sculpture représente des scènes de la Genèse : Adam et Ève chassés du Paradis, Adam bêchant la terre, Ève tannant la peau, le meurtre d’Abel par Caïn, la Construction de la tour de Babel. Cette grande scène horizontale, telle une tapisserie, se déploie au-delà de l’espace traditionnellement réservé.

Au-dessus, un grand oculus éclaire la nef. À gauche Isabeau d’Ailly est représentée vêtue à la mode des grandes dames à l’époque de Louis XII, agenouillée, recueillie devant le Christ de Pitié, accompagnée par Élisabeth de Hongrie. Cet ensemble fut sans doute réalisé par le sculpteur Antoine Morel qui résida à Mailly-Maillet de 1510 à 1523.

La chapelle Madame
Mailly-Maillet, chapelle Madame Crédits : CRDP Amiens

Chapelle funéraire en pierre et brique du XVIII° et son allée plantée. Erigée par le marquis de Mailly à la mémoire de son épouse. Dans la crypte reposent Jean III de Mailly, ascendant de Sissi l’Impératrice. Une statue rappelle l’Ange Pleureur de N.D. d’Amiens. Sur la façade, le blason des seigneurs de Mailly.
Mailly-Maillet , chapelle Madame Crédits : CRDP Amiens

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Nico.D

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.