Lucheux

Commune de la Somme

Commune pleine de charme, Lucheux fut au Moyen Âge et à la Renaissance une place forte stratégique, située à proximité de la frontière nord du royaume.


Lucheux, l’hôtel de ville - Lucheux, mairie Crédits : CRDP d'Amiens

Code postal : 80600
 

Nombre d’habitants : 593 en 2010

Gentilé : Luchéens, Luchéennes

Canton de Doullens, communauté de communes du Doulennais

La puissance du bâtiment de l’hôtel de ville de Lucheux témoigne de la puissance passée de la cité. Il est construit en matériaux locaux : brique et craie.

Lucheux possède également un beffroi classé depuis 1896. Il enjambe la route principale de la commune.

Un exemple d’architecture militaire


Lucheux, le donjon - Lucheux, donjon Crédits : CRDP d'Amiens

En Picardie, région frontière, l’architecture militaire est très présente, par exemple Coucy, dans l’Aisne ou à Picquigny et Rambures dans la Somme.

À Lucheux, la forteresse intéresse les experts en poliorcétique médiévale.

Au IXe siècle déjà, une motte castrale et un premier édifice en bois sont signalés à Lucheux.

Puis une grande partie des constructions encore debout date de 1120 et sont l’œuvre d’Hugues II de Campdavesnes, comte de Saint-Pol et seigneur de Lucheux, de ses architectes et maçons plutôt.

Ces lieux ont accueilli des hôtes de prestige au cours des siècles : les grands seigneurs picards pendant la Guerre de Cent Ans alors que la fine fleur de la chevalerie française ferraillait contre l’Anglais sur les champs de bataille du Ponthieu, Charles le Téméraire en 1462 et celui qui voulait être son roi, Louis XI, deux années plus tard…

Le château-fort est pris d’assaut à plusieurs reprises, ces terres étant situées à proximité de la frontière nord du royaume : en 1522 par les Impériaux, en 1552 par les Bourguignons, en 1567 par les Protestants, en 1594 de nouveau par les Espagnols.

Le démantèlement du fort est ordonné par « l’homme rouge », le cardinal Richelieu en 1640.

Planté sur la motte, ce qui reste du donjon de la forteresse domine toujours le village. Le pan nord-est de la tour originelle, haut d’une vingtaine de mètres, n’est plus qu’au tiers de sa hauteur en 1275.

Sa partie basse est celle de la tour carrée du XIIe siècle ; la partie supérieure, reconstruit à la fin du XIIIe siècle, est elle de forme circulaire.

Ces ruines laissent deviner l’emplacement des escaliers et l’existence de quatre niveaux différents : au rez-de-chaussée, un puits et des latrines ; au premier étage, la salle seigneuriale de forme octogonale, voûtée sur croisée d’ogives ; aux second et troisième étages, deux pièces circulaires munies d’archères et servant à la défense de la place forte.


Lucheux, le château - Château de Lucheux Crédits : CRDP d'Amiens

Il subsiste également les deux tours du XIVe siècle.

L’église Saint-Léger


Lucheux, l’église - Lucheux, église Crédits : CRDP d'Amiens

L’église Saint-Léger dépendait de l’abbaye de Molesme (Côte d’Or). À l’origine simple fondation de Hugues II Campdavène du 17 juin 1095, l’église est construite au XIIe siècle (de 1130 à 1170).
Le plan est simple et comprend une nef de cinq travées à collatéraux avec un transept peu saillant, terminée par un choeur composé de deux travées et d’une abside polygonale à cinq pans.
Les deux travées droites du choeur possèdent des voûtes d’origine du milieu du XIIe siècle parmi les plus anciennes de France et dont la présence constitue l’un des premiers témoignages de l’art gothique en Picardie.
La nef a conservé des chapiteaux romans du XIIe siècle décorés de monstres et de motifs floraux (feuilles d’eau). Ceux du choeur représentent les sept péchés capitaux. Le transept possède des décors sculptés du milieu du XIIe siècle ; 73 motifs (1160-1170) montrent des figures animales et des ornements végétaux.

Les charmes de Lucheux


Lucheux, le manoir - Lucheux, manoir Crédits : CRDP d'Amiens

Petit manoir à flanc de coteau prés de Lucheux.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Boulnois Alain

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.