Lisch, Georges

Architecte (1869 - 1960)

Georges Lisch travaille pour une clientèle bourgeoise et pour des commandes officielles. Sa seule réalisation industrielle est la sucrerie d’Eppeville , dans la Somme.


Sucrerie d’Eppeville Crédits : F. Dubuc/Région Picardie

Biographie

Architecte français, né à Bois-Guillaume en 1869 et décédé en 1960. Georges Lisch suit une formation d’architecte à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris à la fin du XIXe siècle. Il travaille ensuite aux côté de E. Moyeux et surtout aux côté de son père, Juste Lisch (1828-1910), architecte rationaliste élève d’Henri Labrouste (1801-1875).
 
Georges Lisch travaille donc essentiellement dans la même veine architecturale que son père, en répondant aux commandes d’une clientèle privée et bourgeoise pour laquelle il intervient également dans des opérations de restauration. Il répond aussi à plusieurs commandes officielles de bâtiments publics ou religieux. Son travail est récompensé lors de l’Exposition universelle de 1900.

Réalisations

Parmi ses réalisations importantes figurent la construction de l’église de Flers (Orne), le musée d’Orléans ou la restauration des châteaux de Vaux-le Vicomte (Seine-et-Marne) et Athis-Mons (Essonne). La construction de la sucrerie d’Eppeville, dans la Somme reste sa seule réalisation industrielle. Pour ce chantier important, où il répond aux défis techniques qui lui sont imposés, l’architecte s’inspire nettement sur le plan formel, de la première gare ferroviaire du Havre, construite en 1887 par son père.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Service Régional de l’Inventaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.