Les fruits en Picardie

Fruits rouges, pommes, mais pas que...

Compléments de revenus pour les céréaliers et les betteraviers, production à part entière, la culture des fruits se développe en Picardie.

Les fruits rouges


Fruits rouges de Noyon - Fruits rouges Crédits : A.S. Flament / Région Picardie

Dès la fin du XIXe siècle, Noyon s’est spécialisé dans la culture des fruits rouges : fraises, cerises, cassis, groseilles et framboises sont ainsi transformés en sorbets, confitures ou pâtisseries diverses.

Les pommes

La Picardie est aussi la région des pommes : on célèbre ce fruit dans de nombreux villages, comme par exemple à Neuilly-Saint-Front dans l’Aisne. Le cidre picard se développe.

La progression des vergers dans le Noyonnais


Traitement des vergers - Traitement des vergers Crédits : CRDP d'Amiens

Sur la surface du plateau crayeux que domine une butte sableuse couronnée de calcaire lutétien, les agriculteurs céréaliers et betteraviers ont planté une partie de leurs exploitations en vergers. Cette arboriculture est intensive : plants sélectionnés, arbres alignés, maintenus en basse tige pour faciliter la cueillette, apports d’engrais, traitements chimiques multiples pour lutter contre les parasites.
Les fruits, calibrés, astiqués, conditionnés en cagettes sont vendus dans les grandes surfaces de Picardie et des régions voisines. Afin de maintenir l’approvisionnement tout au long de l’année, les agriculteurs stockent leurs fruits dans d’immenses chambres réfrigérées à atmosphère contrôlée.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.