Le premier venu

Film de Jacques Doillon

Le tournage du premier venu a débuté en mars 2007 en Picardie. L’idée du film est venue à Jacques Doillon lors d’une balade en baie de Somme. L’évidence s’impose au réalisateur : le film doit se dérouler là et pas ailleurs.


- Sur le tournage du Premier venu de Jacques Doillon Crédits : F.Delahaye/Région Picardie

Le tournage en Picardie

Jacques Doillon à propos du tournage en Picardie, débuté en mars 2007 :

« Quand je me suis rendu en Picardie la première fois, la Baie de Somme m’est apparue comme un évidence : le film devait se dérouler ici et pas ailleurs. Les hortillonnages ou le Marquenterre sont des paysages qui me plaisent infiniment. Le temps est idéal, actuellement avec le soleil on se croirait en Corse du Sud, c’est extraordinaire. J’espère que la météo va être clémente encore quelques temps. »


- Jacques Doillon dirigeant ses acteurs Crédits : F.Delahaye/Région Picardie

Patrick Quinet, producteur

« Il faut savoir que l’idée de ce film est venue à Jacques Doillon lors d’une balade en baie de Somme (...) C’est là, dans ce paysage rude et sauvage, qu’il a imaginé cette histoire où des personnages au caractère bien trempé trouvent un écho unique à l’âpreté de leur relation ».

Bande annonce

Jacques Doillon dirigeant ses acteurs (F.Delahaye/Région Picardie)

Synopsis du film


- Sur le tournage du Premier venu de Jacques Doillon Crédits : François Delahaye/Région Picardie

Camille a une vingtaine d’années et elle cherche à donner un peu de lumière et de légèreté à sa vie, qu’elle voit comme très insuffisante, inutile. Sans l’intensité qui lui est nécessaire. Elle décide de donner son amour. Pas au plus séduisant, ni au plus méritant ou au plus admirable, non, ceux-là n’ont pas besoin d’elle, elle donnera son amour au « premier venu ».

Dans le rôle de Camille, Clémentine Beaugrand, qui fait ses premiers pas à l’écran. Premiers rôles également Gérald Thomassin (Costa) et Guillaume Saurrel (Le flic), deux acteurs révélés dans le passé par Jacques Doillon. Gérald Thomassin était en effet le héros du Petit criminel (rôle qui lui avait valu un César du Meilleur espoir masculin). Quant à Guillaume Saurrel, il a été découvert en 2001 dans Carrément à l’Ouest.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.