La Fère

Commune de l’Aisne

L’artilleur du pont de l’Alma a déménagé à La Fère, ancien siège de l’École Royale d’Artillerie.


La Fère, l’artilleur - CRDP Amiens Crédits : CANOPÉ Amiens

Code postal : 02800
 

Nombre d’habitants : 3037 en 2010


Gentilé : Laférois et Laféroises

Chef-lieu de canton, communauté de communes des Villes d’Oyse.

Marie de Luxembourg y est décédée, le peintre Clovis Trouille y est né.

La cité axonnaise est chère au cœur des artilleurs. La première école d’artillerie y est implantée suivant l’ordonnance royale du 5 février 1720. Installée dans le quartier Drouot, dans l’ancien château, l’illustre institution comptera dans ses rangs l’ingénieur Bélidor, l’abbé Naullet, l’écrivain Choderlos de Laclos ou Gribeauval.

Le 9 juin 1974, l’artilleur du pont de l’Alma est placé au centre de l’actuelle place de l’Europe, face aux quartiers du 41e régiment d’artillerie de marine qui quitte les lieux en 1993.

Aujourd’hui, seule la statue de l’artilleur témoigne du passé militaire de la Fère. Comme son frère d’armes demeuré à Paris, l’artilleur s’est retrouvé les pieds dans l’eau, suite a la crue de l’Oise en décembre 1993.

L’histoire des statues du pont de l’Alma


La Fère, l’artilleur

« Ça vaut mieux que de faire le zouave au Pont de l’Alma » dit la chanson.
Inauguré en 1856 par l’Empereur Napoléon III, ce pont est baptisé du nom d’une victoire française face aux armées russes lors de la guerre de Crimée.

Quatre régiments ayant vaillamment combattu sont symbolisés aux pieds du pont sous la forme de quatre statues : un zouave et un grenadier sculptés par Georges Diebolt, un chasseur à pied et un artilleur sculptés par Auguste Arnaud.

En 1970, suite à un tassement et du fait de son étroitesse, le pont est entièrement remplacé et trois de ces œuvres sont déplacées.

Le zouave, patrimoine culturel parisien, seul demeure.

Le Chasseur à pied est placé contre le mur sud de la redoute de Gravelle, dans le bois de Vincennes. Il est visible depuis l’autoroute A4. Le Grenadier est parti à Dijon, ville natale de son sculpteur.

Quant à l’Artilleur, il migre à La Fère.

 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.