L’aqueduc de la Dhuis

De l’utilitaire à l’écologique

Cet aqueduc de 131 km, construit au XIXe pour alimenter Paris en eau potable, offre aujourd’hui une très agréable promenade verte.


Aqueduc de la Dhuis Crédits : Communauté de communes de Condé en Brie

Durant le Second Empire, Paris est alimenté en eau par le canal de l’Ourq ainsi que par la Seine. On s’aperçoit alors que l’eau est polluée et cause des épidémies et qu’il est donc nécessaire de trouver d’autres sources. Après de nombreuses études, les sources de la Dhuis (ou Dhuys) sont acquises par la ville de Paris le 29 juillet 1859.

Les travaux commencent en 1863, l’eau arrive pour la première fois à Paris en 1865 et la distribution fonctionne le 1er octobre dans le 20e arrondissement.

L’aqueduc de la Dhuis mesure 131 km et traverse quatre départements : l’Aisne , la Seine et Marne, La Seine St Denis et Paris. Le point de départ de l’Aqueduc se situe à Pargny la Dhuys, dans le canton de Condé en Brie, dans l’Aisne. Cet aqueduc suit la vallée du Surmelin, à partir de Condé en Brie, la vallée de la Marne, à partir de Fossoy, puis le plateau de la Brie.

Aujourd’hui l’aqueduc de la Dhuis permet essentiellement d’approvisionner en eau le parc de loisir de Marne la Vallée.

La promenade de l’Aqueduc de la Dhuis

L’agence des espaces verts de la Région d’Île de France a aménagé une promenade de 27 km entre la couronne parisienne et les bords de Marne. Cet aménagement concerne 13 communes de Seine-Saint-Denis et Seine et Marne.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Communauté de Communes du Canton de Condé en Brie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.