Jardins de Picardie

L’histoire est partout dans les jardins picards.


Viels-Maisons, les jardins Crédits : CRDP d'Amiens

« L’histoire est partout dans les jardins picards". Histoire modeste des jardins de ville, fermés depuis le Moyen Âge, bijoux cachés aux yeux indiscrets, histoire bourgeoise des vendangeoirs du Laonnois, aux jardins sagement rangés au pied des escaliers prospères que ruina le phylloxéra. Histoire aussi des religieux, des princes et des arts. L’histoire avec ses pierres magnifiques, chargées de mémoire.


Les jardins de l’abbaye de Valloires

Sauf dans le nord-ouest où le calcaire ne s’y prête pas, le pays s’est couvert d’abbayes et de châteaux autour desquels foisonnent des parcs. L’histoire, enfin, c’est celle de la Terre, de la terre et de la guerre intimement mêlées, de la terre toujours recommencée malgré les destructions répétées des guerres. Gorgés d’eau et de gras limons les jardins picards sont nourriciers comme la grande plaine qui leur sert d’écrin. » Jean-Paul Mulot

Les jardins de Viels-Maisons


Viels-Maisons, les jardins Crédits : CRDP d'Amiens

Le village de Viels-Maisons se situe au Sud du département de l’Aisne.


Village de Viels-Maisons Crédits : CRDP d'Amiens

On imagine difficilement que tout près de cette ferme avec son éolienne, on peut visiter dans le village une mise en scène originale, les jardins de Viels Maison, œuvre de Bertrande de Ladoucette et de la paysagiste Sonja Gauron.


Viels-Maisons, église Crédits : CRDP d'Amiens

À partir de l’église du village, un monument roman qui remonte au XIe siècle, le promeneur peut en effet explorer le centre de la commune, une succession de jardins créés en 1997 par la propriétaire des lieux. Ceux-ci s’étendent sur plus de trois hectares, entourés d’un parc dessiné au XVIIe siècle.
Le jardin blanc tout d’abord, sur le site de l’ancien cimetière, est construit autour d’un cadran « analemmatique », un cadran solaire sur lequel se positionne le promeneur et qui lui permet de connaître l’heure. Celui-ci passe ensuite au jardin du curé, à ses trente-deux parterres rectangulaires qui s’organisent autour du vieux puits, au jardin anglais et à son bassin que traverse un petit pont en fer forgé.

Viennent ensuite les anciennes douves du château, le labyrinthe … Ou comment perpétuer l’art antique des jardins.

Le château et les jardins de Maizicourt


Maizicourt, château et jardins Crédits : CRDP d'Amiens

Le petit village de Maizicourt, au Nord du département de la Somme et de Bernaville, recèle un trésor, son château et ses jardins attenant.

Le château de briques et pierres est construit dans la première moitié du XVIIIe siècle par Nicolas François de la Houssoie, seigneur des lieux, sur les fondations de l’ancien château-fort familial.

Orientée nord-est / sud-ouest, cette charmante bâtisse est édifiée sur un rez-de-chaussée et couvert d’un toit à la française à fortes pentes. Les murs sont élevés en briques et pierres, la brique étant disposée en tableaux, tandis que la pierre est placée en chainages rectilignes. Coté cour, le corps de logis est flanqué à chaque extrémité de deux ailes en retour.
La façade avant est surmontée d’un fronton à la base du toit, sculpté d’armoiries, qui sont celles des Acquet de Férolles et des Mellier, ajoutées au XIXe siècle. Elle s’ouvre sur une petite cour d’honneur entourée de grilles de ferronnerie. La façade arrière, plus sobre, est surmontée d’un fronton triangulaire dont le tympan est orné par un cadran solaire.


Maizicourt, château et jardins Crédits : CRDP d'Amiens
Avec cette dernière naissent les jardins, que bornent les bâtiments annexes : granges, écuries et église voisine du XIIe siècle.


Maizicourt, église et jardins Crédits : CRDP d'Amiens

Ces espaces verts ont été aménagés depuis 1980 par les propriétaires actuels, M. et Mme Guévenoux, et ouverts au public en 1997.

Ils s’organisent en une succession de tableaux, délimités par des topiaires et des espaliers, devenant de plus en plus champêtres avec l’éloignement du logis et la proximité de la plaine céréalière.


Maizicourt, château et jardins Crédits : CRDP d'Amiens

Définition du mot jardin :

Nom, masculin. Terrain, souvent clos, où l’on cultive des végétaux utiles (légumes, arbres fruitiers) ou d’agrément (fleurs, arbustes ornementaux). En Occident, les deux grands types de jardins, s’agissant de compositions importantes, à ambition esthétique ou symbolique, sont le jardin régulier, qui impose sa symétrie à une nature domestiquée (jardin italien de la Renaissance, jardin « à la française » du XVIIe s.), et le jardin paysager, qui simule le pittoresque d’un paysage naturel varié (jardin anglais ou « anglo-chinois » des XVIIIe et XIXe s).

Le petit Larousse illustré 2002

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; CRDP Picardie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.