Hérédia, José Maria de

Poète (1842-1905)

Poète de l’École parnassienne, il collabore au Parnasse contemporain .

« De Heredia : ce n’est pas de l’or, mais du fer doré. D’ailleurs, c’est déjà ça ».
(Jules Renard, Journal)

José Maria de Hérédia

Né à Cuba, José-Maria de Hérédia (1842-1905) passa ses années de collège en France, à Senlis de 1851 à 1859, dans l’abbaye Saint-Vincent reconvertie en lycée.

Il passa l’Ecole des Chartes mais se passionna surtout pour la littérature. Dès 1862, il rejoignit la jeune école parnassienne et collabora au Parnasse contemporain dès 1866. A partir de 1895, il n’écrivit plus que quelques poésies de circonstance, assuma la direction littéraire du journal, et fut nommé administrateur de la bibliothèque de l’Arsenal. Il fut élu à l’Académie française en 1895.

À lire !

  • son recueil de sonnets « Les Trophées » en 1893, et des traductions.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Agence Régionale du Patrimoine de Picardie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.