Halt, Marie-Robert

Écrivain (1849 - 1906)

Après avoir épousé un romancier, elle se met aussi à écrire des ouvrages pour apprendre à lire aux enfants et pour éduquer les jeunes filles.


L’enseignement ménager Crédits : CIDFF

Née le 30 mai 1849 à Saint-Quentin, décédée le 20 février 1906 à Paris. Elle est la fille de Jean-Baptiste Malézieux dit « Patiot », artiste peintre et de Virginie Eulalie Laugée. Elle reçoit à sa naissance les prénoms qui avaient été donnés deux ans auparavant à sa grande sœur décédée dans sa première année. Elle épouse un romancier, Charles VIEUX, dit « Robert Halt ». En 1866, il écrit un roman anti-clérical « Une cure du Docteur Pontalais » qui traite de la conversion d’un prêtre à la libre-pensée. Son second roman « Madame Frainex », paraît en 1868, c’est une peinture des principales situations de la femme à la vie de l’époque. En 1871, est publié « Papiers sauvés des Tuileries, suite à la Correspondance de la famille impériale ». Ils n’ont pas d’enfant mais elle s’intéresse à leur éducation et écrit pour eux. En effet, très tôt, elle commence à écrire elle aussi des romans sous le pseudonyme de « Marie Robert Halt ».

Elle reçoit le prix de l’Académie Française pour son roman « Histoire d’un petit homme » (1883). Elle écrit plusieurs ouvrages éducatifs à l’usage des jeunes filles et pour l’apprentissage de la lecture :

  • L’enfance de Suzette
  • Suzette
  • Le ménage de Madame Sylvain
  • Le droit chemin
  • Premières lectures
  • Deuxièmes lectures
  • Ecoliers et Ecolières

Elle publie un petit journal périodique qui eut beaucoup de succès « La Semaine de Suzette ».

Ses autres romans :

  • Le jeune Théodore (1891)
  • La petite Lazare (1884)
  • Monsieur Maurice ( 1887)
  • Jacques la chance et Jean la guigne (1890)
  • Battu par des demoiselles (1902)

Elle entretient une correspondance suivie avec l’Impératrice Eugénie.

Son mari décède le 10 février 1896. Elle lui survit dix ans et meurt à son tour le 20 février 1906, quelques mois avant son père.

Par délibération en date du 13 février 1980, la commune de Nauroy lui rend hommage en donnant son nom à une rue.

Marie-Robert Halt par « Picardia », publié le 17/03/10

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.