Gaudé, Lucienne

Poète

Poète reconnue, Lucienne Gaudé, née en 1917, continue d’écrire et d’être fidèle à sa commune de Sommelans, dont elle est la mécène.


Lucienne Gaudé Crédits : CIDFF

Fille de Marcel GUAY et de Georgina AMORY, cultivateurs, Lucienne passe une partie de son enfance à la ferme des Courtille. En 1919, elle part avec ses parents vivre chez ses grands-parents. Elle obtient en 1933 le brevet élémentaire, et c’est son institutrice, dont elle est la seule élève, Clothilde Legate, qui lui donne goût à la poésie. Son plus grand désir est de devenir enseignante ou infirmière, mais elle ne peut réaliser ce souhait, car son père a besoin de son aide à la ferme. Vers l’âge de 12 ans, elle écrit ses premiers poèmes. Le 24 juillet 1939, elle se marie avec François Gaudé, cultivateur, et part vivre à la ferme de l’Espérance à Fontaine les Vervins. En 1941, elle quitte la ferme de l’Espérance pour la ville de Château-Thierry, pour rejoindre sa belle mère qui y vit, pendant que son mari est en captivité en Allemagne. Elle y donne des cours de français à l’institution de la Madeleine ainsi qu’à son domicile, et passe une journée par semaine auprès du Docteur PETIT Henri, pour soigner les malades. Moments heureux de sa vie car elle fait ce qu’elle aime véritablement.

En 1945 elle met au monde son premier enfant, et se consacre par la suite à l’éducation de ses 6 enfants. Vers les années 50, Lucienne Gaudé fait partie du Secours Catholique. En 1993, affectée par une maladie des yeux, elle perd la vue ce qui l’empêche de continuer ses activités, mais pas la poésie. Elle écrit plusieurs poèmes, en partie inspirés de son vécu, publiés dans une vingtaine de recueils.

Elle contribue à la réparation de l’église de Sommelans dont le toit menace de s’effondrer. Elle obtient plusieurs prix dont le dernier date de 2007 et son dernier recueil vient d’être publié : « Comme un petit poucet ».

La commune de Sommelans en novembre 1997, pour les 80 ans de Madame Gaudé, lui rend hommage en donnant son nom à une rue.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.