Eau en Picardie

L’eau est omniprésente en Picardie, sous toutes ses formes, eaux souterraines, rivières et fleuves, marais et tourbières, estuaires, mer. Elle irrigue l’imaginaire picard et les inondations alimentent les peurs.


- Les hortillonnages Crédits : Brunoh Mares, rivières et fleuves, marais et tourbières, falaises et estuaires, vallées et eaux souterraines, l’eau est omniprésente en Picardie. Elle fait partie du quotidien de nombreux picards, comme dans la Vallée de Noye.

Les animaux y trouvent un lieu de vie ou un refuge, qu’il faut parfois préserver : c’est le travail du Conservatoire des Sites Naturels de Picardie, qui œuvre sur des zones humides répartie sur tout le territoire. La faune maritime a également son importance, la plus grande colonie de phoques gris et de veau marins se trouve dans les eaux picardes. Ces derniers font partie, avec les oiseaux du Marquenterre, d’espèces fragiles qui ont trouvé refuge sur la côte.

L’eau est utile à l’homme bien sûr, pour sa survie, ses loisirs, ou son travail, notamment dans l’agriculture et bien sûr la pêche : Mémoire Vivante de Picardie a notamment recueilli les témoignages d’un marin pêcheur en baie de Somme et d’un pêcheur en haute mer.


- Pêcheur Crédits : AS Flament/Région Picardie

Le mariage de l’eau et du travail des hommes peut donner naissance à des sites exceptionnels : c’est notamment le cas des hortillonnages ou de la centrale hydroélectrique de Long. Le tourisme balnéaire reste néanmoins une valeur sûre : une visite sur le site du Comité Régional du Tourisme suffira à vous en convaincre.

Qu’ils soient de la Région ou non, les rivières et côtes picardes ont inspiré ou attirés de nombreux artistes. Marée basse, de Pierre Garnier, Le premier venu, de Jacques Doillon ou encore le Voyage sur le continent durant lequel Stevenson traverse la Picardie en barque en sont quelques exemples.


- Barque sur la plage de Moreau Nélaton

A cette harmonie s’oppose le fléau des inondations dont la plus célèbre reste celle de 2001.

Pour garder le sourire, Jean-Luc Vigneux nous réserve quelques surprises autour du Picard et de l’eau.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.