Cimetière Saint-Acheul à Amiens

Amiens possède six cimetières, la plupart créés au XIXe siècle.


Cimetière Saint-Acheul, sculpture de Rodin - Amiens, cimetière de Saint-Acheul, sculpture de Rodin Crédits : CRDP d'Amiens

A XIXe sicèle, la progression démographique que connaît Amiens impose la création de nouveaux cimetières, comme celui de la Madeleine, implanté au nord-ouest de la ville, avant la Révolution, ou celui de Saint-Acheul, quelques décennies plus tard, en 1863, sous le Second Empire, extra-muros, comme l’exige l’ordonnance royale du 10 mars 1776, le décret du 23 Prairial an XII, et l’ordonnance royale du 6 Décembre 1843.

Le cimetière de Saint-Acheul, est situé au sud-est du centre-ville, près du faubourg de Noyon. Son nom rappelle la présence d’un monastère médiéval qui se trouvait là hors des remparts qui protégeaient Amiens.

Au début du XXe siècle, le cimetière de Saint-Acheul, touchant l’agglomération amiénoise, est victime des bombardements allemands pendant la Grande Guerre et accueille les soldats décédés dans les différents hôpitaux de la ville au cours du conflit.

D’une superficie de 14 hectares, le cimetière de Saint-Acheul contient environ 10000 tombes.

Parmi celles-ci, la sépulture collective de la famille Souriceau, reconnaissable à la sculpture monumentale de marbre blanc qui s’élève sur la concession.

Intitulée Le lys brisé, elle est l’œuvre d’Auguste Rodin et réalisée en 1911, quatre année après le décès de Marius Souriceau.

Grand admirateur de l’œuvre de Rodin et se sachant condamné par la maladie, le jeune poète amiénois avait souhaité qu’une sculpture de Rodin orne sa tombe.


Cimetière Saint-Acheu, sculpture de Rodin - Amiens, cimetière de Saint-Acheul, sculpture de Rodin Crédits : CRDP d'Amiens

Un vers d’Alfred de Musset y est gravé : « Dieu passe, il m’appelle ». La sculpture, jugée en son temps trop inconvenante, fut voilée le temps d’une année.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; CRDP Picardie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.