Château de Rambures

château fort XVe siècle

Le château actuel constitue le modèle le plus complet de l’architecture militaire du XVe siècle en Picardie. C’est le premier château fort en briques et pierres construit en France. Cette forteresse féodale meublée se visite ainsi que la superbe roseraie du parc.


Château de Rambures - Château de Rambures Crédits : CRDP d'Amiens
Une forteresse féodale du XVe siècle meublée, située à 150 kilomètres de Paris, à 30 kilomètres de la mer, près de la vallée de la Bresles, à la frontière entre la Picardie et la Normandie sur le plateau du Vimeu.

Elle a été réalisée avec le souci de conserver une grande unité et une grande perfection dans les proportions.

À ce titre, le château de Rambures, classé monument historique dès 1840, représente un bel exemple de l’architecture militaire de la fin du Moyen Âge. 

Historique

C’est en 1058 qu’apparaît pour la première fois dans l’histoire le nom de « Rambures » lorsque Anson de Rambures assiste à la cour plénière que le Roi Henri Ier tient à Cambrai.

A partir du XIVe siècle, les seigneurs de Rambures voient leur rôle déborder les limites du Ponthieu et occuper des places de premier plan, particulièrement pendant la guerre de Cent Ans, car leur propriété représentait une enclave française dans les possessions anglaises.

En 1412, David de Rambures, grand maître des Arbalétriers de France, la plus haute distinction militaire de l’époque, décide de construire un nouveau château à Rambures. Mais il est tué ainsi que 3 de ses 4 fils lors de la bataille d’Azincourt en 1415 où l’armée française est écrasée par les Anglais de Henri V.

C’est le Lord Rambures du Henri V de Shakespeare.

Le survivant, André, continue à combattre l’Anglais pendant 30 ans et fait construire le château après 1436, de retour d’une longue captivité en Angleterre.

Il participe avec Charles VII à la conquête de la Normandie et meurt en 1465.

Son fils Jacques lui succède et devient seigneur de Dompierre.

En 1472, il livre le château à Charles le Téméraire afin d’éviter un siège.
Au XVIe siècle, Charles de Rambures est un fidèle compagnon de Henri IV qui le surnomme le brave Rambures après qu’il lui ait sauvé la vie à la bataille d’Évry.
Ces hauts faits d’armes valent à la famille de Rambures la reconnaissance du gouvernement et sauvent le château du démantèlement des forteresses seigneuriales organisé par Richelieu.

Architecture


Château de Rambures - Château de Rambures vu du ciel Crédits : Aurélia

Le château nous est parvenu presque intact : seules de grandes baies percées au XVIIIe siècle dénaturent sa façade. Son architecture est très moderne de conception car il est construit de manière à résister à l’artillerie.
Sa vocation défensive s’exprime dans la massivité du plan et son caractère trapu.

Le plan s’inscrit dans un carré de 29 m de côté qui n’offre que des fronts curvilignes et emploie systématiquement le même module à huit reprises : une tour semi-circulaire de 12 m de diamètre :

  • quatre sont cantonnées dans les angles ;
  • quatre sont adossées à un noyau carré et forment le corps central.

Cette construction est semi-enterrée afin d’offrir moins de prise au feu de l’ennemi ; ses murs de 2,5 m d’épaisseur sont en briques qui n’éclatent pas sous les chocs des boulets ; les tracés curvilignes évitent de prendre de plein fouet les boulets de gros calibre.

Les trois niveaux inférieurs permettaient de recevoir une importante garnison. 


Château de Rambures, bûcher - Bûcher du château de Rambures Crédits : CRDP d'Amiens

A coté du château, on peut voir le bûcher décoré de claustras et de lambrequins, datant de la fin du XIXe siècle.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Boulnois Alain

Vos commentaires

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.