Château de Beaufresne

Le Château de Beaufresne, à Mesnil Theribus dans l’Oise fut acheté par la peintre américaine Mary Cassatt en 1893. Il abrite aujourd’hui un établissement de formation horticole.


Mary Cassat en 1903 Crédits : Gege

En 1893, l’Américaine Mary Cassatt, peintre impressionniste de 50 ans, achète le château de Beaufresne à la famille De GRASSE dont l’aïeul, l’amiral François Comte De GRASSE fut celui qui permit au Général Washington de mettre fin en 1776 à la guerre d’indépendance américaine. Mary Cassatt passe ses étés au château de Beaufresne et ses hivers dans un appartement parisien, au 10, rue de Marignan ; plus âgée, elle ira dans le sud de la France à Grasse pendant la mauvaise saison.

De nombreuses oeuvres sont créées au château de Beaufresne, en particulier ses gravures, dont elle pressait les états dans l’imprimerie située dans le moulin à l’extrémité de l’étang. Américaine jusqu’au bout des ongles, Mary Cassatt passe la plus grande partie de sa vie en France qu’elle aime, et en particulier 33 années au Mesnil-Théribus. Américaine de naissance, Française de cœur, elle aurait pu chanter à l’instar de Joséphine Baker : « J’ai deux amours, mon pays et Beaufresne ! ».http://youtu.be/kPStD4n-zjE [➠http://youtu.be/kPStD4n-zjE]

Décédée en 1926, elle repose au cimetière du village avec une partie de sa famille.Après la mort de Mary Cassatt, la vie au château est très ralentie. Il semble que ses héritiers y séjournent tous les étés….et acceptent que le gardien, en dehors de leur présence, accueille des pensionnaires ; il faut bien entretenir la propriété et payer les deux ou trois domestiques présents.

Le château de Beaufresne garde aussi le souvenir du passage du Général De Gaulle ; venant de Londres à la fin de la guerre 39/45 et se rendant à Paris, il y passe une nuit.

 
Le château de Beaufresne serait devenu, dans les années 50, un restaurant coté ; des chefs d’entreprises, notables du sud-ouest du département affirment avoir sablé le champagne dans la pièce qui deviendra le bureau du directeur du Moulin Vert.

Le Moulin Vert

Lorsque la nièce Ellen Mary Cassatt se rend compte de cette évolution, elle veut faire don de la propriété à une association. C’est donc en 1961 que Madame Ellen Mary Cassatt-Hare lègue le château de Beaufresne à l’association du Moulin Vert, après réfection de la toiture ; en contrepartie, cette association s’engage à entretenir la stèle du souvenir de la donation située à l’entrée du château ainsi que la tombe familiale au cimetière du village.

En 1965, l’établissement est inauguré en tant que Maison d’Enfants et accueille aussitôt une trentaine de garçons de 3 à 12 ans, qui relèvent de l’Aide Sociale à l’Enfance de l’Oise. En 1983, une nouvelle aile est ajoutée au château, en parfaite harmonie avec ce dernier. Cette extension permet au Moulin Vert de recevoir des fratries, âgées de 5 à 16 ans, du département de l’Oise.L’année 1992 marque une nouvelle étape. A la demande du Conseil Général de l’Oise, une formation horticole est mise en place, toujours pour des jeunes garçons et filles de l’Aide Sociale à l’Enfance, âgés de 14 à 19 ans. Cette fois, il ne s’agit plus uniquement d’accueil, mais également de formation. Tous ces jeunes qui préparent le C.A.P. d’ouvrier d’entretien d’espaces verts du ministère de l’agriculture, auront la lourde mais combien passionnante responsabilité de participer à l’entretien et à l’amélioration du parc de Beaufresne, où le souvenir de Mary Cassatt est présent en permanence.
 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Brignon Gérard

Vos commentaires

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.