Champfleury, Jules

Critique et romancier (1821 - 1889)

Témoin fidèle des mœurs du XIXe, il défendit le réalisme en littérature et en art et fut conservateur du musée de la manufacture de Sèvres.


Jules Champfleury, par Nadar - Creative commons
Né à Laon en 1821, Jules Champfleury, de son vrai nom Jules François Félix Husson, fut de 1872 jusqu’à sa mort en 1889, conservateur du musée de la manufacture de Sèvres.

Romancier, historiographie curieux et informé de la collection, critique d’art, témoin fidèle des mœurs du XIXe siècle, il défendit le Réalisme en littérature et en art. Journaliste, critique d’art, dramaturge, nouvelliste et romancier, il se lie d’amitié avec Victor Hugo et Gustave Flaubert, tout en s’attirant l’hostilité des frères Goncourt, dont il stigmatise le « maniérisme ».

Il travaille au Journal de l’Aisne , racheté par son père, à L’Artiste , à Paris, et à L’Evénement , avec http://www.encyclopedie.picardie.fr... Victor Hugo .
Tout en poursuivant sa carrière d’homme de lettres, Champfleury se spécialise dans l’art de la faïence et apparaît bientôt comme une autorité en la matière.

En 1872, il est nommé conservateur du musée de Sèvres, avant de devenir administrateur de la Manufacture nationale de Sèvres, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort, dix-sept ans plus tard.

Il défendit Courbet et fit connaître les frères Le Nain.
La rencontre, ou Bonjour, Monsieur Courbet, par Gustave Courbet - Creative commons

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.