Bohourde

Premier dimanche de carême

Ce nom picard du calendrier catholique vient d’une tradition païenne.


Bonhomme de paille Crédits : Agrimini

Bohourde en picard c’est le dimanche qui suit le mardi-gras (i.e. le premier dimanche de carême ).

Le nom vient d’une tradition païenne appelée « Bois-Hourdy » ou « Béhourdis » (c’est-à-dire bois brûlé). Les jeunes gens dansaient dans les jardins ou vergers en passant sur les troncs des arbres fruitiers des brandons (torches enflammées). On espérait ainsi avoir de bonnes récoltes et ceci se terminait par des fêtes nocturnes.

Dans la région de Longpré-les-Corps-Saints (80) on brûlait un bonhomme de paille ( bohourde ) dans les champs et le soir on se réunissait pour manger tard dans la nuit ; c’était foaire bohourde ou foaire bourdi . Cette tradition s’est prolongée à Longpré jusque dans les années 1930.

Chanson Mon soulier déchiré ( Men solé desquiré )

Al jor de Behourdis des prés
Entor des abes j’ai tant ballé
Que j’ay mèn solé desquiré.
Trou la lirette
Trou la liré.

[...]

Transmise par l’abbé Corblet d’après un manuscrit de 1649 dans Glossaire étymologique et comparatif du patois picard : ancien et moderne (1851).

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Jcl80

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.