Bleuets et Marie-Louise...

Craonne, 1814, 1914

Monument aux morts des Marie-Louise et des Bleuets

« Héros obscurs n’ayant pas de tombeau / Frères, gardez dans la mort l’espérance / De voir un jour des Français vos amis / Couvrir de fleurs cette terre de France / Où pour toujours vous êtes endormis ».


Monument aux morts des Marie-Louise et des Bleuets Crédits : c) Région Picardie - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture ; (c) Conseil général de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic

Cent ans avant le déclenchement de l’offensive Nivelle, Craonne est déjà le théâtre d’une bataille mémorable entre l’armée napoléonienne, et les Prussiens et leurs alliés russes. 35 000 grognards de Napoléon offrent une dernière victoire à l’empereur, le 7 mars 1814.

Un siècle plus tard, donc, Craonne et le Chemin des Dames sont le théâtre d’un nouveau choc entre l’armée franco-britannique et les Allemands.

Marie-Louise ? Bleuet ? Des dénominations poétiques dans un sanglant champ de bataille ?

Les Marie-Louise sont les tout jeunes conscrits de l’armée de Napoléon, baptisés ainsi parce que le décret qui les avait convoqués était signé par l’Impératrice Marie-Louise !

Quant aux bleuets, ce surnom donné aux Français pendant la Grande guerre, serait un héritage des tranchées. Ce serait un souvenir des jeunes nouveaux soldats arrivés dans leurs uniformes bleu horizon et baptisés « bleuets » par leurs aînés Poilus, ou bien une référence à cette fleur des champs qui, dans le chaos des hommes, malgré l’horreur des tranchées, a continué de pousser sur les champs de bataille.
Un monument commémoratif fut érigé, en 1914, à la mémoire des Marie-Louise et des Grognards de l’Empereur, à proximité de la « future Caverne du dragon ». Il fut détruit l’année même de sa construction par l’armée allemande. Un second mémorial fut inauguré en 1927, au même endroit, en mémoire à la fois des Marie-Louise et des Bleuets.

En 1933, le monument fut complété par l´installation d´une plaque en l´honneur de la 164e division d’infanterie qui reprit la Caverne du Dragon le 25 juin 1917.

Contributeur(s) initial(ux)

Inès Guerin ; LAVAL Nadine

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.