Bélier Decayeux

Serrure de coffre-fort

Le secret de la longévité de l’entreprise DAD Decayeux, créée en 1872, c’est l’innovation. Si la serrure de l’ancêtre est toujours au catalogue 139 ans après sa création, les descendants développent de nouveaux concepts et dirigent un groupe international dont 89% de la production est réalisée dans le Vimeu.


Antoine et Désiré Decayeux : la serrure de coffre-fort… éternelle. 139 ans après, ce modèle est toujours au catalogue.
 
DAD Decayeux est fabricant de serrures et de coffres, leader européen des boites aux lettres, installé à Feuquières-en-Vimeu depuis 1872. Depuis qu’Antoine et Désiré Decayeux ont inventé la 1e serrure à coffre fort. Actuellement, c’est encore elle qui fait les meilleures ventes. Par quel miracle tient-elle tête aux fermetures électroniques ? « Elle ne vieillit pas. Elle est fiable, simple, jamais en panne. Les clients qui ont l’habitude d’avoir un coffre chez eux, préfèrent cette serrure à combinaisons à clé aux systèmes à code digital » souligne-t-on à la direction.


Les hommes de la terre et du fer.

En fait, Antoine et Désiré étaient charcutiers-épiciers mais, comme tout le monde à l’époque dans le secteur, ils tâtaient aussi de la lime le soir sur l’établi… « Les hommes du Vimeu sont d’habiles forgerons, le travail du fer n’a pas de secret pour eux. Martelé, étiré, trempé, le morceau de fer devient aussi bien lame, étrier, bouclier que clé ou pêne de serrure. Au XVIIIè siècle, l’activité s’organise entre les villages qui se spécialisent … des centaines d’ateliers répartis sur une quarantaine de villages s’élève, comme dira Victor Hugo, la musique des limes, des scies et des enclumes… » raconte Jean-Mary Thomas. Habitués à se défendre contre les raids, ils ont d’abord produit des fermetures en bois puis appris à modeler le métal avec les Espagnols.

Bref à l’époque, tout le monde s’adonnait à l’ouvrage des serrures, des clés, des cadenas, des verrous ... Antoine et Désiré ont fait mieux. Certainement par soucis de bien protéger la recette, au départ, ile peaufinent l’affaire, jusqu’à réaliser un système à compteurs très malin. Assez ingénieux pour être vendu aux fabricants de coffres. Et pour durer. D’où le leitmotiv entendu chez Decayeux : « savoir faire général, expertise familiale. »

Quoi de plus logique dans un milieu où l’émulation est vive. « Méticuleux, exigeant, intransigeant, le Vimeusien a le soucis constant de la perfection », explique Gaston Vasseur.


Un produit phare par génération

Grâce à leur invention, Antoine et Désiré fondent aussitôt leur société DAD (=Désiré et Antoine Decayeux) et déposent le brevet en 1880. Lors de l’exposition universelle de Paris, ils obtiennent la médaille d’or. Ils fabriquent et commercialisent des coffres forts et des serrures et depuis, de génération en génération, DAD Decayeux poursuit la même aventure industrielle. Et chaque génération de descendants ajoute une nouvelle production phare à la maison, tout en gardant les acquis. En 1900, Achille se lance dans l’exportation.

Puis Henri, Joseph et Albert décident de faire les coffres forts. Ils deviennent les plus grands fabricants de verrou de sûreté à gorges, parcourent les continents en diligence et vendent partout en Europe et aux Amériques.
 
Julien, Jean et Thérèse démarrent la fabrication des boites aux lettres en 1952 et choisissent le bélier pour emblème de la société car il illustre bien le tempérament familial.
 
Etienne et Monique reviennent à la serrurerie, mais pour l’apposer sur les portes blindées.

Aujourd’hui, Nicolas, Stéphane et Antoine sont aux commandes d’un groupe international qui développe un nouveau concept, le global hall, plus une gamme de portes accessibles à tous. 89% de la production est réalisée dans le Vimeu.

 

 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Gillion, Elisabeth

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.