Archerie

Sport picard

Au Moyen Âge, les compagnies d’archers assuraient la défense des communes picardes. Aujourd’hui, plusieurs milliers de licenciés pratiquent le sport du tir à l’arc dans toute la Picardie.

 

Au Moyen Âge les communes picardes mettent en place des compagnies d’archer pour assurer leur défense. Avec la concurrence de l’arbalète puis de l’arquebuse et du fusil, les archers ne se rassemblent plus qu’en compagnies de jeu et se mesurent alors dans des compétitions de « tir à l’oiseau » ou au « beursault ».

L’oiseau, appelé « geai », était fixé en haut d’une perche de 15 à 20 mètres de haut. Celui qui réussissait à l’abattre complètement de sa flèche était nommé « roi ». Aujourd’hui encore, le 1er mai, le roi de France est désigné lors d’une compétition.

Le tir à la cible, appelé « tir au beursault », fut pratiqué à partir du XVIIe siècle. Les compétitions, qui commencent au printemps, donnaient lieu à des fêtes et défilés appelés « bouquet provincial ». Aujourd’hui, ce tir se pratique encore dans toute la Picardie. Les différentes disciplines de tir à l’arc regroupent dans la Région plusieurs milliers de licenciés, parmi lesquels de nombreux champions nationaux et internationaux.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.