Ailly-sur-Noye

Ailly-sur-Noye est un chef-lieu de canton du département de la Somme, situé dans la vallée de la Noye, à environ 18 km au Sud d’Amiens. Son finage est relativement étendu.


Ailly sur Noye - Ailly sur Noye Crédits : Viginie Dupays

Le Val de Noye couvre un ensemble de communes s’étalant du Sud de l’Amiénois jusqu’à Breteuil et touche les régions de Montdidier et de Moreuil à l’Est.

Le Val de Noye est un vaste territoire autour d’Ailly-sur-Noye. Cet espace est un bassin de vie de plus de 10 000 habitants.

Ailly-sur-Noye est une petite ville de 2800 habitants qui est située dans un milieu rural. Deux centres villageois y sont rattachés : Berny-sur-Noye (à l’Ouest) et Merville-au-Bois (à l’est).

Toponymie

Chaque nom est le produit d’une construction linguistique attachéé bien souvent à une strate de peuplement. Dans cet espace, l’empreinte d’une civilisation gallo-romaine se fait sentir majoritairement puisque Ailly a une terminaison en « y ».

Habitat


L’église d’Ailly-sur-Noye - L'église d'Ailly-sur-Noye Crédits : Virginie Dupays

On trouve l’ancien centre villageois principalement dans le fond de la vallée. L’extension plus récente à partir des années 60 s’est faite en remontant les versants. Il s’agit principalement de maisons individuelles. Cette extension de l’habitat au XXe siècle répond à une augmentation de population (accroissement de la natalité) et aux offres d’emplois dans la commune. Aujourd’hui, l’extension se poursuit toujours.

Relief

Les éléments topographiques du relief sont simples car ils ne présentent que des limites entre plateaux et vallées (vallée de la Noye...). Cette petite ville se situe donc dans la vallée de la Noye qui dissèque un plateau déjà bien entaillé par d’autres vallées. Ailly-sur-Noye se situe sur les deux versants de la vallée aux profils convexo-concaves d’une dénivellation d’environ 100 mètres en pente moyenne, et dans le fond plat de la vallée où les altitudes sont d’environ 50 mètres.

Berny est également situé dans la vallée mais Merville-au-Bois est sur le plateau qui a une altitude d’environ 130 mètres.

Nature

Les espaces boisés restants sont de plus petits et morcelés. Ils se situent sur un sol crayeux. Dans le fond de la vallée, on peut voir des marais aménagés. Leur présence est due au fait qu’il s’agit là certainement de terrains argileux. Cet espace présente l’ampleur de l’agriculture sur les terres de cultures usuelles. Les activités agricoles prédominent dans un paysage d’openfield. L’étendue des champs céréaliers et de pommes de terre est importante. Un silo est présent à côté de la coopérative agricole.

Réseau hydrographique

Le réseau hydrographique est marqué sur la commune d’Ailly-sur-Noye par la présence du fleuve : la Somme qui a un écoulement est-ouest et des rivières comme la Noye, l’Avre qui ont un écoulement sud-nord. La Noye est un affluent de l’Avre dans laquelle elle se jette à Boves , l’Avre étant un affluent de la Somme.

Réseau axes de communication

De nombreux axes de communications sont visibles : des Départementales (6 à Ailly) comme la D.934, la D.16, D.90 des nationales comme la N.1 et un réseau ferroviaire assez dense (deux voies desservent Ailly dont les directions sont Amiens au Nord et Paris au Sud). Ces axes de communications pour la plupart suivent le tracé de la vallée. Mais d’autres sont perpendiculaires descendant du plateau pour remonter de l’autre côté de la vallée.

Dynamisme

Les activités agricoles prédominent. Quant aux activités industrielles et artisanales, elles ont surtout concentrées le long de la D193 allant vers Boves. Leur nombre n’est pas négligeable. Les activités tertiaires sont variées. La commune offre une multitude de services : administratifs, religieux, éducatifs (trois écoles et un collège) situés dans le centre de la ville. Il y a également les activités sportives avec plusieurs stades, un gymnase, plusieurs cours de tennis, un terrain de motocross et les activités de loisirs avec un parc de jeux, un camping, un site pour un spectacle, concertés au sud de la commune près du plan d’eau aménagé. Les activités de loisirs et de tourisme occupent donc une place importante dans la commune.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Dupays Virginie

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.